La cueillette des fleurs - Renoir

     

Prier avec une oeuvre d’art

Je me dispose pour un temps de prière et je laisse la prière de l’artiste me parler à travers l’oeuvre qu’il a réalisé… 

Je regarde pour écouter la Parole que Dieu m’adresse, je me laisse toucher, rejoindre, habiter par les couleurs, les gestes, les dessins. 

« Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » Actes 20 : 35.

 

La cueillette des fleurs, 1875, Auguste Renoir (1841-1919), National Gallery of art, Washington

 

« L’abondance de leur joie et leur extrême pauvreté ont débordé en trésors de générosité. ils se sont eux-mêmes donnés d’abord au Seigneur, et ensuite à nous, par la volonté de Dieu. »  2 Cor 8,2

Renoir invite son amie a venir admirer ses fleurs pour lui en donner

Il peint ce tableau en plein air et trouve des couleurs fraîches et printanières qui invitent à la joie. Cette œuvre de Renoir exprime des souvenirs de printemps et de soleil, l’odeur de fleurs dans le jardin et la jeunesse.

Je me rappelle tout ce que j’ai reçu dans ma jeunesse, qui a fait ce que je suis aujourd’hui. Comment ai-je évolué ? Je rends grâce. Comment puis-je donner à mon tour ? Quelle joie est-ce que je ressens ?

« Puisque vous avez tout en abondance, la foi, la Parole, la connaissance de Dieu, toute sorte d’empressement et l’amour qui vous vient de nous, qu’il y ait aussi abondance dans votre don généreux ! » 2 Cor 9,7

Renoir présente avec profusion la nature environnante ; les arbres, les fleurs, grâce à ses touches de pinceau lumineuses qui qui submergent la jeune femme et le jeune homme de roses, d’arbustes à fleurs et d’herbe. Le peintre crée un sens mystique de la relation entre l’homme et la nature, comme s’ils ne faisaient qu’un.

Je comprends combien j’ai reçu les dons de Dieu en abondance : la beauté de la nature  , sa Parole. Qu’en ai-je fait ? Je relis un moment où j’ai partagé ces richesses.

Il m’est arrivé de recevoir et aussi de donner des fleurs, un cadeau, des paroles aimables… Ai-je ressenti de la joie ? Ai-je su voir la joie dans les yeux de l’autre ?

Je me souviens comment j’ai cherché à partager mes joies, mes souffrances ? A faire miennes celles de mes proches ? Je donne, je reçois, je reçois, je donne ? l’un de va pas sans l’autre.

« Que chacun donne comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte, car Dieu aime celui qui donne joyeusement. » 2 Cor 9,7

Dans le jardin il y a une conversation, un échange : la jeune femme, la bien-aimée, un peu en retrait tandis que le jeune homme, affairé à cueillir une fleur, va la lui offrir en hommage, comme l’expression de ses sentiments.

Le jour de mon mariage, de mon engagement pour la vie, j’ai dit oui, j’ai reçu un oui de mon fiancé, de Dieu.

Je me souviens d’un discernement pris, j’ai reçu l’aide de conseillers, de Dieu, comment ai-je donné en retour ?

Il vous rendra riches en générosité de toute sorte, ce qui suscitera notre action de grâce envers Dieu. 2 Cor 9,11

 

Télécharger cette méditation

Un commentaire à

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.