BRASSENS - Le parapluie

Brassens chante la pluie, la vie telle qu’elle se présente, et la chaleur d’une rencontre.

J’écoute une première fois

Quelles émotions et sentiments m’habitent ? Nostalgie, bonheur, douceur… ?
Je les confie au Seigneur et je lui demande la grâce de le chercher et de le trouver dans ma vie de tous les jours.

Quelques pistes de méditation :

1. Contempler

Les deux premiers vers de cette chanson laissent imaginer le chanteur en train de contempler le monde autour de lui. Il contemple la pluie sur la route, et il observe une femme marcher sous la pluie. De cette contemplation va pouvoir naître la suite de l’aventure et de la chanson.

Chercher Dieu en toute chose nécessite d’entrer dans une dynamique de contemplation de ce qui m’entoure : quels sont mes espaces et mes temps de contemplation ? Comment puis-je creuser en moi ce regard contemplatif ?

 

2. Rencontrer

Sous la pluie, dans une atmosphère froide et humide, le chanteur découvre que son petit coin de parapluie se transforme en petit coin de paradis par la chaleur d’une rencontre. Un air doux, un sourire, un geste fraternel : la relation s’incarne le temps d’une petite promenade.

Dieu vient à notre rencontre chaque jour, à chaque instant. Il vient à travers le visage de tant de personnes rencontrées aujourd’hui, il nous visite à travers des rencontres bien réelles. Aujourd’hui, pour moi, quelle rencontre a été « visite de Dieu » dans ma vie quotidienne ? Quels visages sont pour moi un reflet de l’amour de Dieu ? J’en rends grâce au Seigneur.

 

3. Liberté

Les routes se séparent, la rencontre prend fin. Le chanteur en garde une certaine nostalgie mais il laisse sa liberté à la femme rencontrée et il reprend son refrain, s’émerveillant du petit coin de parapluie qui a été petit coin de paradis pendant un instant.

Je prends le temps de regarder avec le Seigneur les personnes qui me sont chères, les rencontres qui me réchauffent le cœur et qui me parlent de Lui. Je cherche avec Dieu comment faire grandir ces relations en liberté pour que chacun et chacune puisse y chercher et trouver Dieu.

 

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues.
Je peux les partager sur l’espace de la prière continue.
Pour télécharger ce topo en version pdf, cliquez ici

4 commentaires

  • passagère

    J’aime l’idée de prier sur cet air malicieux. Avec la guitare de Brassens et son “indépendance” quant à la religion.
    Dieu est partout, même sous un petit coin de parapluie, comme ça, le temps d’un petit échange, d’un petit partage, d’un clin d’oeil.
    Le texte : Rappelle-moi le jour et l’année, rappelle moi qui je suis, si jamais j’oublie … m’émeut aux larmes !

  • Marie-Anne Henry

    Il peut arriver, en effet, de faire une rencontre “pleine de grâce”…Je peux en témoigner. Il peut arriver aussi que la même personne nous “envoie sur les roses”…Que s’est il passé? La correspondance (pour ne pas dire “communion”) ne pouvait elle être que passagère???

  • Marie

    Regarder l’ami partir …..
    Ne pas quitter le sourire que je lui donnais
    Ne pas craindre pas entrer en frilosité
    Guetter le prochain sourire à offrir.

    La blessure est grande pourtant.

  • Nicole et Hector

    Faire un sourire… Provoquer un sourire… Un Clin d’Oeil de Dieu!

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.