Topo#8 - Faire le choix du Christ

Faire le choix du Christ signifie que nous sommes libres. Libres de nous positionner. Comme tout choix, il faut pouvoir l’éclairer. Choisir le Christ suppose de beaucoup le regarder, de beaucoup l’écouter.
Que dit-il ? Que fait-il ? Comment le fait-il ? Qu’est-ce qui habite son cœur ?
Et quand je le vois, que je l’entends… ai-je envie de le suivre ?

 

Dieu le premier nous a aimés, le premier il nous a choisis pour que nous soyons ses enfants adoptifs, pour que nous passions des ténèbres à la lumière. Le temps de carême dans lequel nous sommes est un temps plus favorable encore pour prendre conscience de cette Bonne Nouvelle. En prendre conscience et y croire, vraiment. Nous sommes aimés de Dieu, de manière inconditionnelle, nous sommes fils et filles bien aimés. Voilà l’essentiel. Aimer et être aimé… ce pour quoi nous sommes faits, ce à quoi chacun de nous aspire.

Devant cette Bonne Nouvelle, quelle réponse ai-je envie de donner à Dieu ?

Qui est le Christ ?

Lui qui m’appelle à la vie, qui m’appelle à l’amour… comment puis-je le reconnaître pour pouvoir le choisir et en  vivre ? Pour connaître Jésus Christ, il nous faut prendre le temps de le contempler, de l’écouter, et de lui demander la grâce de le connaître intérieurement. Jésus est venu nous le révéler et l’incarner : l’Amour, la puissance d’Amour de Dieu se révèle dans l’humilité, dans la pauvreté, dans la douceur.

Dans la lettre aux Galates (Ga 5, 22) st Paul nous transmet ce que l’Esprit Saint, l’Esprit de Jésus produit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi. Autant de « traces » de Dieu qui me permettent de remonter à la source et de savoir ainsi que ce que je vis est bien dans cette Vie à laquelle Dieu m’appelle.

Cela va à l’encontre de la richesse, le clinquant, le visible qui brille, les honneurs, … qui m’enferment sur moi, qui sont passagers, qui nous isolent, qui nous laissent toujours insatisfaits…

Or nous sommes attirés par ce qui va nous mettre en avant, par tout ce qui va nous rassurer, par tout ce qui va nous permettre de nous donner l’illusion de maîtriser les choses.

Il y a en nous un penchant vers le bon et un penchant vers le mauvais. Deux tendances qui nous habitent et qui nous agitent.

Mais au cœur de tout cela il y a notre liberté. A moi de choisir à quoi je veux prêter l’oreille, ce que je souhaite suivre.

Chacun de nous est appelé à un combat pour choisir. Choisir ce qui va guider notre vie. Je ne parle pas des grands choix de vie, même s’ils sont concernés. Non, il s’agit de nos choix les plus petits, les plus quotidiens. Il s’agit d’une attitude du cœur

Qu’allons-nous choisir ?

A moins d’être un peu masochistes, nous avons le désir de choisir ce qui nous fait vraiment vivre, ce qui nous rend vraiment heureux et non un plaisir passager, nous allons choisir l’Amour vrai, qui dure et s’engage…

Tout cela est contenu dans le choix du Christ, celui qui est la source de la Vie, de l’Amour que nous cherchons en vain sans cela.

Pour faire ce choix, il nous faut discerner et engager notre liberté.

Le discernement consiste à repérer ces tendances en moi, les mouvements et voir dans quelle direction ils me mènent pour décider ensuite de les suivre ou non.

Comment choisir ?

1 – Tout d’abord sentir ce qui se passe en moi

Comment je suis ? ai-je du goût pour vivre, travailler, suis-je dans la paix, ai-je du courage au cœur d’une situation qui est pourtant difficile, de l’élan ? Ou à l’inverse, suis-je envahi par le découragement, est-ce confus, brouillé ?

Constater sans me juger. Nous passons tous d’un état à un autre, le plus souvent sans y prêter attention. Or, repérer ce qui se passe en moi, y être attentif est la première étape du discernement.

2- Reconnaître dans quelle direction cela m’entraîne

Etre animé de la joie, de la tristesse, de dynamisme, n’est pas en soit signifiant. Cela dépend de la direction vers laquelle je suis et de ce vers quoi cela me mène.

Ainsi, si je suis dans une dynamique d’autodestruction, dans un laisser-aller total, dans un enfermement, le Christ va m’appeler à m’ouvrir, à aller vers des relations, à me reprendre, à me faire aider, alors que le mauvais esprit va m’attirer toujours plus dans l’isolement, les mauvaises pensées … me menant vers encore plus d’asservissement. Je ne vais plus sortir de chez moi, ou bien je vais continuer à écraser les gens qui m’entourent ou … Et à l’inverse, si je lis les évangiles, je serai interpellé par le Christ, le bon esprit viendra me mordre la conscience pour me faire changer d’attitude, me faire regretter, pour changer ma manière de vivre et d’être.

A l’inverse, si je suis dans une dynamique de Vie, d’Amour vrai, qui me libère, qui me construit moi et tous ceux qui sont autour de moi, si je suis dans une dynamique d’attachement plus grand au Christ, je serai alors encouragé par l’Esprit, pour collaborer à la mission du Christ. Et le mauvais esprit viendra me freiner, m’inquiéter, me détourner, me brouiller.

Les différents domaines de ma vie (vie affective, vie professionnelle, vie amicale, mes loisirs ) peuvent avoir leur dynamique propre. Je peux ainsi être dans une dynamique de vie sur le plan professionnel et avoir une vie affective très morcelée; ou encore avoir faire le choix de suivre le Christ avec une vie de foi authentique tout en posant des choix de loisirs qui m’abîment au lieu de me faire grandir et de m’ouvrir.

Si je regarde les différents aspects de ma vie : dans quelle dynamique sont-ils tournés ? 

3- Décider = Choisir et agir

Repérer ce qui se passe en moi et voir vers où cela m’entraîne va me permettre alors de suivre ou de rejeter la pensée qui me vient ou le sentiment qui se présente.

Ce discernement est au service de ma liberté pour donner forme à ma vie, dans ses différents aspects. Les petits choix parlent de ma fidélité à Dieu et de l’orientation vers la Vie.

Dieu nous supplie presque : « Choisis donc la vie ! » (Dt 30) et Jésus Christ se révèle à nous « Je suis le chemin, la vérité et la vie ».

Cela n’a pas été si simple pour les contemporains de Jésus. Et moi, qui ai-je le désir de suivre ? Sur qui, sur quoi vais-je choisir de m’arrimer ? 

 

Pour télécharger ce topo en version pdf, cliquez ici

 

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.