Malt et Dorge - Clair-obscur

Dorge est accompagnée de Malt, un sage et paisible tigre bleu.
Ensemble ils observent le monde et s’interrogent sur l’homme, la société, la vie…

Ce mois-ci Malt et Dorge parlent de clair-obscur.

 

Cliquer sur l’illustration pour la voir en plein écran.

© Marguerite Le Bouteiller

1. Je regarde une première fois cette petite bande dessinée :

L’histoire, les couleurs choisies, je lis le texte…

2. Puis je reviens plus particulièrement sur les textes :

Qu’est ce qui me vient à l’esprit ? Un souvenir, un sentiment, une question… Je reste avec ces impressions.

3. Enfin je contemple chaque dessin :

Les détails, ou ce qui est suggéré ; les couleurs, les harmonies et ruptures ; les mouvements ou attitudes… Je me laisse nourrir de ce que je contemple.

Quelques pistes de méditation :

Ténèbres

« Le monde va si mal… » Comme Malt, ne sommes-nous pas nous aussi tentés d’observer le monde avec un sentiment de dépit ? Ce n’est pas comme cela que le monde devrait tourner. Où donc est le Royaume de Dieu promis et que nous attendons ?

Je m’arrête sur une réalité de ce monde qui me révolte particulièrement. Colère ? Tristesse ? Découragement ? J’accueille les sentiments qui montent en moi. Je les confie à Dieu comme je le ferais à un ami proche.

Lumière

Dorge, quant à elle, parvient à lire entre les lignes. Dans ce monde qui va mal, naissent, parfois de manière inattendue, des élans de générosité, d’inventivité, de solidarité…

Je cherche dans mon quartier, dans ma ville ou encore dans le journal des personnes qui essayent de réparer des injustices, de prendre soin de notre Terre ou d’œuvrer pour plus de paix… Je contemple l’Esprit de Dieu concrètement à l’œuvre dans notre monde, à travers ces humbles héros du quotidien. Je rends grâce à Dieu d’être à nos côtés !

Clair-obscur

« La lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jn 1, 5)
C’est justement au cœur de nos obscurités que Dieu vient nous rejoindre et que naît l’espérance. À nous d’accueillir Dieu, à nous de faire grandir l’espérance !

Je ferme les yeux et contemple le Christ en croix. Quelle violence ! Quelle solitude ! Quelle misère ! Et pourtant… La croix se dresse, lumineuse, comme la flamme d’une bougie dans la nuit : elle nous rappelle que la mort n’aura jamais le dernier mot. Je me laisse réconforter par cette image comme un bébé se laisse bercer dans les bras de sa mère.

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues dans la prière.

Pour télécharger le texte de cette méditation en version PDF

 

 

 

2 commentaires

  • André

    Seigneur, tu connais mon “addiction” aux nouvelles du monde au jour le jour…
    Mon journal quotidien depuis 50 ans (La Croix) me paraît bien équilibré…
    Seigneur, donne-moi la capacité de rester moi-même “équilibré”, dans l’abandon de ce que je ne peux personnellement changer et dans la louange pour toutes les merveilles qui ne manquent pas de se produire…
    Seigneur, prends pitié de ce monde en souffrance.
    Seigneur, merci pour l’espérance que tu y mets.

  • Je vois le Christ me regarder en croix.

Répondre à Lily Annuler

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.