Malt et Dorge - Amitié

Dorge est accompagnée de Malt, un sage et paisible tigre bleu.
Ensemble ils observent le monde et s’interrogent sur l’homme, la société, la vie…

Ce mois-ci Malt et Dorge parlent de l’amitié.

Cliquer sur l’illustration pour la voir en plein écran.

 

© Marguerite Le Bouteiller

1. Je regarde une première fois cette petite bande dessinée :

L’histoire, les couleurs choisies, je lis le texte…

2. Puis je reviens plus particulièrement sur les textes :

Qu’est ce qui me vient à l’esprit ? Un souvenir, un sentiment, une question… Je reste avec ces impressions.

3. Enfin je contemple chaque dessin :

Les détails, ou ce qui est suggéré ; les couleurs, les harmonies et ruptures ; les mouvements ou attitudes… Je me laisse nourrir de ce que je contemple.

Quelques pistes de méditation :

Être aimé.

« Une femme peut-elle oublier son nourrisson, ne plus avoir de tendresse pour le fils de ses entrailles ? Même si elle l’oubliait, moi, je ne t’oublierai pas. » (Is 49, 15)
Je ne suis pas forcément tel que les autres voudraient que je sois. Je ne suis même pas toujours tel que je désirerais être. Je n’agis pas forcément comme Dieu voudrait que j’agisse. Et pourtant, lui m’aime comme je suis !
Je prends un instant pour goûter à ce bonheur d’être aimé, moi, comme je suis. Je rends grâce à Dieu pour son amour inconditionnel.

Choisir quelqu’un…?

« Ai-je vraiment le choix ? » En effet, que serait Dorge sans Malt ? Mortimer sans Black, Milou sans Tintin, Fantasio sans Spirou, Hobbes sans Calvin… Évidemment, pour un couple de héros de bande dessinée, pas d’alternative possible : l’un accepte l’autre comme il est !
Mais moi-même, si je regarde les personnes qui font partie de ma vie : mon conjoint, mes amis, ma famille, mes voisins, collègues… les ai-je une fois choisis ?

Je pense à quelqu’un de mon entourage : ma mère, mon fils, mon épouse, mon meilleur ami… Y a-t-il des choses que je voudrais changer en lui ou en elle ? Je prends conscience de la personne idéalisée que je porte au fond de moi, prenant parfois la place de cette personne bien réelle.

…ou choisir de l’aimer ?

Si j’avais vraiment eu le choix, j’aurais sans doute choisi mes proches selon mes désirs. Or ils sont rarement comme je voudrais qu’ils soient ! Et c’est parfois si difficile à accepter… Et bien plus difficile encore de les aimer tels qu’ils sont !
Et si le choix n’était pas tant dans le fait de faire entrer ou non telle personne dans ma vie que dans la relation que je tisse avec elle ? Je ne choisis peut-être pas de fréquenter cette personne, mais je peux choisir de passer de l’indifférence à l’intérêt, de l’intérêt à l’acceptation, de l’acceptation à l’amour…

Je pense à une personne avec qui la relation est difficile, conflictuelle. Je demande à Dieu de me donner de regarder cette personne à travers ses yeux de père, de la voir comme l’un de ses enfants qui est aimé de lui, tel qu’il est.

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues dans la prière.

Pour télécharger le texte de cette méditation en version PDF

 

 

 

3 commentaires

  • Merci beaucoup. C’est si rare d’entendre ainsi parler du combat pour aimer au quotidien.

  • Marie-Françoise Ribette-Vignalou

    Merci de nous souhaiter d’arriver à l’amour.Je ne crois pas que j’y arriverai: trop dur de voir souffrir et être démolis votre enfant et vos petits-enfants . Priez pour eux .

  • Servane

    Méditation bien apaisante sur ces relations parfois bien difficiles que nous n avons pas choisies , puissions nous faire le chemin jusqu a l amour .

Répondre à Gerard Annuler

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.