La mission par la prière

picto-ap-ptLe Réseau Mondial de Prière du Pape (RMPP) est un service d’Église proposé à tous les chrétiens afin qu’ils se mobilisent par la prière pour les défis de l’humanité et de la mission de l’Église, défis confiés chaque mois par le Pape.

Sa mission est de susciter et réveiller la responsabilité missionnaire de chaque chrétien, quels que soient sa situation et son état de vie pour qu’il devienne apôtre par la prière.

 

Un peu d’histoire

L’Apostolat de la prière a son origine, en 1844, dans un groupe de séminaristes jésuites, étudiants de philosophie au scolasticat de Vals-près-le-Puy (France) qui, impatients d’entrer dans la vie apostolique et de partir ‘en mission’ outremer, trouvaient leurs études longues et peu stimulantes. Ils souhaitaient devenir immédiatement missionnaires. Souhaitant répondre à leurs aspirations, leur directeur spirituel, le père François-Xavier Gautrelet, […] leur dit : “Soyez apôtres maintenant, apôtres de la prière ! Offrez ce que vous faites chaque jour en union avec le Cœur de notre Seigneur Jésus-Christ, et pour ce que Lui souhaite : l’expansion du Royaume de Dieu pour le salut des âmes.” Gautrelet enseigna à ces séminaristes qu’offrir chaque jour à Dieu, non seulement leur prière mais également leurs études, travaux manuels, loisirs, souffrances et maux de tête fait avancer l’œuvre missionnaire autant que toute activité directe en ce domaine.

Les séminaristes répandirent cette idée d’une ‘offrande quotidienne’ dans les villages environnants qu’ils visitaient régulièrement pour y donner le catéchisme et fournir une aide pastorale: cela se concrétisa en une prière dite ’offrande du matin’. En 1861, une publication appelée le ‘Messager du Sacré-Cœur’ sort pour la première fois de presse.

[…] A partir de 1880, le pape Léon XIII constatant que ce mode de prière apostolique simple et profond se répandait, annonça qu’il proposerait des intentions de prière pour chaque mois, à joindre à l’offrande quotidienne.

Dans le même temps se développait dans l’Église la dévotion au Sacré-Cœur, un « attachement au Cœur de Jésus ». Ces deux intuitions, liées à l’amour de Jésus, se rejoignirent très fortement et ne firent bientôt plus qu’une.

.

mej

.

De là naîtra ce qui deviendra le MEJ, Mouvement Eucharistique des Jeunes, la branche jeune de l’Apostolat de la Prière.

Depuis quelques années, un nouveau nom s’est imposé : Le Réseau Mondial de Prière du Pape.

.

Concrètementrppm

Depuis sa fondation, jusqu’à maintenant, ce réseau de priants a bien évolué.

Il s’offre cette année un nouveau site, fourmillant d’articles, de conseils et de propositions de prières ainsi que de nombreux supports numériques pour répondre aux appels du pape.

Pour entrer dans le RMPP et prier avec ces 35 M de personnes, des outils permettent de se connecter et de se sentir en communion par-delà les distances :

Aujourd’hui le Réseau Mondial de Prière du Pape propose d’entrer dans le “chemin du cœur”, un chemin qui nous transforme et fait de nous des apôtres de la prière dans la vie quotidienne. Il présente neuf étapes pour vivre profondément unis au Cœur de Jésus, au service de sa mission.

Un exemple : Sainte Thérèse de Lisieux

therese

 

« Seigneur, je voudrais être missionnaire. Malgré ma petitesse, je voudrais éclairer les âmes, comme les prophètes, les docteurs, j’ai la vocation d’être Apôtre… Je voudrais parcourir la Terre, prêcher Ton nom mais ô mon Bien-Aimé, une seule mission ne me suffit pas. Je voudrais en même temps annoncer l’Évangile dans les cinq parties du monde et jusque dans les îles les plus reculées… Je voudrais être missionnaire non seulement pendant quelques années, mais je voudrais l’avoir été depuis la création du monde et l’être jusqu’à la consommation des siècles. Ainsi soit-il. »

Sainte Thérèse de Lisieux (1873-1897)

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.