SOS Bible - Annuaire de secours

SOS Bible

.

En cas d’urgence spirituelle,
consultez l’annuaire ci-dessous :

 

 

[accordions id=”14694″]

 

A partir d’un texte publié dans la revue du diocèse de Versailles, “Sources”, numéro de mai 2003

3 commentaires

  • Elise

    J’ai appris à lire la Bible par les exercices de St. Ignace de Loyola. Elle est devenue une source de méditation et de découverte personnelle lorsqu’un problème ne cesse de se répéter. Avec des cours en théologie, j’ai appris à la lire avec tout le contexte historique qui s’y rapporte. Ainsi la Bible est plus qu’un livre, elle est devenue une guide spirituelle, une amie qui parfois me rebute lorsqu’elle touche un point que je ne comprends pas. Je l’abandonne et puis une circonstance, un imprévu et ce passage reviennent en force. Je retrouve mon amie. Ce qu’il y a de bien avec la Bible c’est qu’elle laisse le libre choix, elle n’exige pas un rituel. C’est nous qui voulons à tout prix percer son mystère, ritualiser sa lecture alors qu’elle nous a été donnée pour retrouver la liberté d’aimer.

  • Notre-Dame du Web

    Bonjour,
    La Bible est considérée aujourd’hui dans l’Eglise comme une bibliothèque de livres de différents types (Historique, roman, sagesse, etc.)
    Un texte de référence a été écrit à Vatican II : Dei Verbum (http://www.vatican.va/archive/hist_councils/ii_vatican_council/documents/vat-ii_const_19651118_dei-verbum_fr.html)
    Sinon, je vous conseille d’aller dans une librairie catholique comme la Procure. De nombreux livres répondent à votre question.
    En tout cas, le christianisme n’est pas une religion du ‘livre’ mais de notre relation à un Homme, le Christ.
    Bonne journée, Grégoire pour NDWeb

  • HELBURG Bernard

    Bonjour,

    Tous les jours je lis la bible dans une version informatique, ainsi que des commentaires et explications, ou dans le livre papier (j’en ai plusieurs versions).
    Mais je me pose la question suivante:

    Qu’est-ce que la bible en fin de compte ? Est-ce un livre ? Est-ce un livre « Saint » (LA SAINTE BIBLE ?). Est-ce la « parole de Dieu ? », et dans quel sens ? Il me semble que les juifs l’ont sacralisée, et en ont fait presque une barrière entre eux et Dieu. Sainte Thérèse d’Avila la lisait aux toilettes.
    Le magistère catholique a défendu longtemps à ses membres d’y accéder directement. Des protestants, les témoins de Jéhovah la lisent de manière très « pragmatique », fondamentale, pensant que ce qui s’y trouve est à prendre à la lettre, et que le « royaume » promis sera un royaume terrestre. Dans une certaine littérature ésotérique, on trouve des échafaudages basés aussi sur des extraits bibliques.
    Jusqu’à quel point faut-il y voir des valeurs symboliques ?
    Lorsque je cherche des réponses à certaines difficultés d’appréhension de ces écrits, je reçois des réponses « colorées » selon les différentes sources que je peux solliciter.
    En lisant ces commentaires, l’on s’aperçoit bien de la difficulté issue des problèmes linguistiques et de traduction.

    Alors, qu’est-ce que la bible ?

    PS : Je suis catholique (engagé dans l’église), né et vivant dans un milieu majoritairement protestant.

Répondre à HELBURG Bernard Annuler

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.