Risquer

Rire, c’est risquer de paraître fou ; Pleurer, c’est risquer de paraître sentimental ; Rechercher les autres, c’est s’exposer aux complications ; Dévoiler ses sentiments, c’est risquer de montrer sa vraie nature ; Traîner ses idées, ses rêves devant la foule, c’est risquer de les perdre ; Aimer, c’est risquer de ne pas être […]

Être missionnaire, c’est... (Fabrice Hadjadj)

Fabrice Hadjadj (15 septembre 1971 – …) est un écrivain et philosophe français, directeur de l’Institut Philanthropos.

Il écrit en 2002 pour le 450° anniversaire de la mort de saint François Xavier, une pièce de théâtre intitulée “A quoi sert de gagner le monde ?” Cette pièce met en scène l’itinéraire hors du commun d’un […]

Marche (Congrès européen des pèlerinages)

Voici un texte trouvé au gré de nos pérégrinations numériques.

Pour vivre des passages, il faut avancer. Avancer avec son corps, son esprit, ses désirs, tout ce qu’on est.

Mais aussi avec l’Autre, notre compagnon de l’éternelle route qu’est… la vie.

 

Marche

Tu es né pour la route. Marche.

Tu as […]

Vertus de l'homme d'action (st Alberto Hurtado sj)

Saint Alberto HURTADO (22 janv. 1901-18 août 1952), prêtre jésuite chilien, est l’apôtre de l’engagement social au service de ses frères et sœurs les plus pauvres, un engagement social jaillissant comme un feu de sa relation à Dieu. En novembre 1947, il écrit une réflexion personnelle sur les vertus de l’homme d’action. Laissons-nous […]

La Bonté de Dieu en tout (sainte Thérèse Couderc)

 

Le 10 août 1866, Sainte Thérèse Couderc (1 fév. 1805 – 26 sept. 1885) écrit une lettre à sa supérieure générale pour lui donner des nouvelles de la communauté, des dernières retraites qui ont eu lieu.

Et au milieu de toutes les affaires du quotidien, elle lui partage une expérience spirituelle forte à […]

Je ne sais pas où je vais - Thomas Merton

Thomas Merton (1915 – 1968) était un moine cistercien-trappiste américain.

Écrivain spirituel, poète et militant social.

Pour en connaître davantage sur Thomas Merton, rendez-vous ici.

 

Seigneur, mon Dieu, je ne sais pas où je vais, je ne vois pas la route devant moi, je ne peux pas prévoir avec certitude où elle aboutira.

[…]