Prie en Chemin

Vers Dimanche

Vers Dimanche

Retour du Fils prodigue (Pompeo Batoni)

Pompeo Batoni (cliquez ici pour mieux le connaître) est peu connu de nos jours. Et pourtant il fut l’un des peintres préféré du XVIII°, devenant notamment conservateur des collections de peintures du Pape

Avec cette œuvre haute en couleurs,
redécouvrons la richesse du cœur de Dieu
tel que Jésus nous le révèle.

 

Cliquez ici pour visualiser en plein écran la méditation guidée de cette œuvre.

Cliquez sur les sections à droite du tableau pour suivre la méditation

 

Cliquez ici pour télécharger la méditation guidée de cette œuvre.

Le Réseau Mondial de Prière du Pape : au plus près du cœur de Jésus

Une histoire

Fondé en 1844, en France, sous l’appellation “Apostolat de la Prière”, le Réseau Mondial de Prière du Pape est constitué aujourd’hui de plus de 35 millions de personnes, présentes dans 89 pays.

Sa branche jeune est le Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ), présente dans 56 pays. Le MEJ propose un chemin de formation humaine et spirituelle pour les enfants et pour les jeunes de 5 à 25 ans.

Le Réseau Mondial de Prière du Pape (RMPP) est un service d’Église proposé à tous les chrétiens afin qu’ils se mobilisent par la prière pour les défis de l’humanité et de la mission de l’Église, défis confiés chaque mois par le Pape. Dans un «monde d’indifférence», ce dernier nous invite à exercer notre responsabilité dans la société et dans l’Église, au service du bien commun.

Sa mission

Susciter et réveiller la responsabilité missionnaire de chaque chrétien, quels que soient sa situation et son état de vie pour qu’il devienne apôtre par la prière

Un chemin spirituel

Le RMPP  propose à tous les chrétiens d’être amis et apôtres de Jésus ressuscité dans la vie de tous les jours, et même amoureux de Lui. Par l’offrande journalière de leur vie ils se rendent disponibles pour sa mission, en étant unis au Cœur de Jésus.

Puiser l’amour à sa source

Le Cœur de Jésus est l’âme de l’Apostolat de la prière, désormais appelé Réseau Mondial de Prière du Pape puisque la mission première de l’Évêque de Rome est de fortifier ses frères et sœurs dans la foi et de les conduire à la source même de la mission : « aimer et servir davantage ».

Jésus-Christ nous enseigne à avoir un cœur pur, d’être doux et humble de cœur comme Lui, d’avoir un cœur intelligent, d’aimer Dieu totalement et d’éviter la dureté et l’insensibilité du cœur. Au même moment où nous pénétrons dans le Cœur du Christ, si nous nous y établissons, si nous nous y enracinons et si nous y établissons notre demeure, comme il nous demande de faire, le Christ lui-même, à son tour “fait sa résidence” en nos cœurs : « Demeurez en moi comme je demeure en vous » Jean 15.

Le Cœur ouvert de Jésus révèle la miséricorde éternelle du Père et nous dit sensiblement quelque chose qui déborde, dépasse nos sens. Il nous dit un mouvement, permanent, un jaillissement perpétuel. Ce flux vient du plus profond de Dieu, il est Dieu, et vient rejoindre chacun, où qu’il se trouve, quelle que soit la situation dans laquelle il est.  C’est justement à cette offrande que le Réseau Mondial de Prière du Pape, invite : rappeler que tout baptisé est appelé à entrer dans ce même mouvement d’offrande de sa vie qui commence par la prière et dans lequel s’inscrit le souci des souffrances actuelles du monde.

Nous participons ainsi du don même de Jésus. Nous entrons dans sa prière, une prière profondément active puisqu’elle transforme le monde. On comprend ainsi pourquoi depuis ses origines le Réseau Mondial de Prière du Pape, service d’Eglise, s’enracine dans l’expérience fondamentale du Cœur de Jésus. C’est le rôle du Pape que de rendre concret ce flux de prière mondial en lui assignant chaque mois un objectif précis, une intention universelle ou missionnaire.

Aller puiser l’amour à sa source, dans le Cœur même de Jésus, tel est le chemin spirituel proposé par le Réseau Mondial de Prière du Pape  pour pouvoir porter au monde d’aujourd’hui l’amour et la compassion que celui-ci attend.

                                                                                            Père Xavier Jahan, sj

Directeur national
Réseau mondial de Prière du Pape-France

Pour aller plus loin :

 

(Mc 02, 14-17) Le repas avec les pécheurs

Le Seigneur passe… il croise un homme assis à sa table de précepteur d’impôt.

“Suis-moi.”
Et se levant il le suivit.

Suivons cette rencontre et le repas de fête qui la prolonge.
(Visualiser cette proposition en plein écran)

Passez la souris sur les 6 temps à gauche du récit :

 

Pour imprimer la méditation

logo_pdf

cliquez ici

On ne comprend le Christ que par son coeur (Pedro Arrupe sj)

 

 

Pedro Arrupe, supérieur général des jésuites entre 1965 et 1981, est un homme connu pour sa profondeur spirituelle et sa grande bonté. Dans ce texte, paru en 1980, il nous invite à rencontrer Jésus-Christ, cet homme au coeur de feu, qui est son compagnon de route depuis de longues années, de qui il apprend la manière de parler de Dieu au monde

 

Impossible de trouver dans les pages du Nouveau Testament un mot qui, d’emblée et avec plus d’exactitude, de profondeur, de chaleur humaine nous permette d’approcher le Christ que ce mot de “coeur”.

Presque à tous les tournants de l’Evangile, nous découvrons les traits révélateurs que nous résumons par son coeur. Bien plus, en Jésus les signes extérieurs de sa vie, ses paraboles, ses discours, toutes ses attitudes ne sont pleinement compréhensibles et saisissables dans leur sens profond que s’ils sont lus à partir de son coeur.

Tout ce qu’il dit, tout ce qu’il fait dans n’importe quelle scène de l’Evangile laisse entrevoir la perfection de sa vie profonde, l’harmonie exemplaire de sa divinité et de son humanité dans la mission reçue du Père. C’est le fil conducteur de toute la vie du Christ qu’il faut reconnaître à travers l’ensemble de ses paroles et de ses gestes.

Ce n’est donc point le signe d’une piété vieillotte que de nous référer au Coeur du Christ pour résumer en un seul mot toutes les valeurs que nous pouvons soupçonner dans sa personne. Aucune autre expression ne peut mieux suggérer “la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur de l’amour du Christ qui surpasse toute connaissance” (Ephésiens 3, 18). Et lorsque Jésus, abandonnant toute métaphore, veut nous révéler ses sentiments intimes, il a recours à ces mots tout simples: “Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur” (Matthieu 11, 29).

Pedro Arrupe sj, Comme je vous aimés, méditations sur le coeur de Jésus

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
  • Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je lui demande la grâce de me laisser toucher et enseigner par le coeur de Jésus.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Le texte spirituel : Je lis ce texte une première fois, tranquillement, en laissant résonner en moi un mot, une expression. Je prête attention à ce qui me touche.
    Je le savoure intérieurement, en répétant comme en écho ces mots ou expressions qui m’arrêtent.
    .
  • Jésus dans l’Évangile : Je laisse revenir à ma mémoire des paroles, des gestes, des attitudes de Jésus dans l’Évangile, tous ces moments où son cœur a parlé le premier.
    Quels sont ces moments de la vie de Jésus qui me touchent particulièrement ? Pourquoi ?
    .
  • Ma vie comme Évangile : Peut-être que vont aussi me revenir ces moments où j’ai goûté l’amour du Seigneur au cœur de ma vie, me permettant de découvrir à quel point je compte pour lui, à travers des rencontres qui ont changé ma vie, des paroles qui m’ont permis de me relever, des regards qui m’ont encouragé, etc.
    J’accueille ces moments qui ont été évènements marquants de mon histoire avec le Seigneur.
    .

Pour terminer…

  • Je parle à Dieu comme un ami parle à un ami. Je peux le remercier pour ce qu’il est. Je peux aussi lui demander la grâce de m’enseigner une manière d’être dans le monde à son image.
  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

 

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

 

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

Touché par l'amour

Voici un extrait du film “Human“, de Yann-Arthus Bertrand.

Je regarde cette vidéo une fois, peut-être deux.

  • Quels sentiments, quelles émotions m’habitent en regardant cette vidéo ?
Une histoire singulière
  • Voici un homme qui se confie. Il raconte son histoire : elle est unique, comme l’est chacune de nos histoires de vie, mais elle est aussi singulière, traversée par la violence, puis illuminée par la découverte progressive de “ce qu’est l’amour et ce qu’il n’est pas”.
  • Qu’est-ce qui me touche dans ce récit de vie ? Quelle prière monte dans mon coeur, pour Leonard et pour les personnes qu’il mentionne ; et pour toute autre personne dont le visage m’est venu en regardant cette vidéo ?
Une lumière
  • Au cours de son enfance, une croyance s’est forgée en Leonard : la croyance que l’amour faisait souffrir, et que plus on aime plus on doit faire souffrir. Puis, un jour, progressivement, à cause d’autres choses vécues, cette croyance de Leonard s’est craquelée puis effondrée. La lumière s’est fait jour…
  • Et moi, quelles sont mes croyances sur l’amour ?
Des larmes
  • C’est en prison que Leonard a paradoxalement découvert ce qu’était vraiment l’Amour. Plus paradoxalement encore, il a découvert cet amour grâce à des personnes dont il dit qu’elles auraient dû le détester. Lorsqu’il évoque cela, les larmes jaillissent puis coulent : l’expérience de cet amour “qui l’a vu au-delà sa situation” le bouleverse.
  • Les larmes disent quelque chose d’une vulnérabilité consentie : le roc de la violence intérieure s’est brisé à force d’amour. Quels sont dans ma vie les lieux, les situations, où j’ai été touché-e par l’amour ?
    Qu’est-ce que ce récit de vie peut changer dans mon regard sur des personnes que je peux trouver dures, violentes ?

Je confie tout cela au Christ Ressuscité qui de la violence et de la mort a fait jaillir la vie nouvelle.

 

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues.
Je peux les partager sur l’espace de la prière continue.

Joseph le charpentier (Georges de Latour)

Georges de Latour (cliquez ici pour mieux le connaître) est un génie de la lumière, un passionné de la bougie.

Il peint à l’âge de 50 ans, dans la pleine maturité de son art ce tableau “Joseph le charpentier”.

Et qui éclaire l’autre… le père ou l’enfant ?

 

Cliquez ici pour visualiser en plein écran la méditation guidée de cette œuvre.

Cliquez sur les sections à droite du tableau pour suivre la méditation

 

Cliquez ici pour télécharger la méditation guidée de cette œuvre.