Prie en Chemin

Vers Dimanche

Vers Dimanche

Kit Spirituel 25 : Prier pour faire un choix

Notre vie est une continuelle suite de prises de décisions. Certaines semblent anodines ; d’autres paraissent engager plusieurs années de nos vies, ou toucher à des relations ou à des directions à prendre au sérieux.
Voici donc 8 pistes à prendre selon ses goûts, ses habitudes, ou les situations abordées. Ce n’est pas une « méthode », mais plutôt une démarche spirituelle, c’est à dire un chemin à vivre avec toute son intelligence, son histoire, ses talents, mais avant tout avec Dieu…

Où ? Partout  –  Quand ? Dès que j’ai un choix à faire Durée ? 10 minutes à plusieurs jours…

1. UN RDV AVEC LE SEIGNEUR

Avant de commencer concrètement ce temps, je commence par me tourner vers le Seigneur. Je me pose, je respire paisiblement et je prends un instant pour m’ouvrir à sa présence. Sa demeure préférée est mon cœur ; il m’y attend.

La question qui m’importe me procure de la joie, de la paix ou bien peut-être de la tension ou de la tristesse. Je prends le temps de l’exprimer au Seigneur, peut-être faut-il que j’écrive quelques lignes pour bien l’expliciter. J’accueille ces émotions, ces sentiments qui surgissent en moi et j’en parle au Seigneur.

2. HUIT PISTES, HUIT CHEMINS À PARCOURIR AU CHOIX

Vous trouverez ici 8 pistes. Choisissez en une qui vous attire, et essayez de lui donner toute sa chance. Puis notez le fruit de cette réflexion ou méditation. Peu à peu, même si ça commence à bagarrer un peu intérieurement, quelque chose pourrait apparaître : restez donc très attentifs ! Puis passez le cas échéant à une autre piste…

CONFIANCE

  • Aie confiance : Dieu est présent

Nous portons en nous un « GPS de la grâce », qui nous guide pour prendre nos décisions. Nous avons tout intérêt à l’écouter et lui faire confiance car c’est la présence de L’Esprit Saint, envoyé par Dieu le Père qui travaille en nous. Rien n’est plus fiable que ce GPS. Il éveille notre liberté pour ne pas suivre aveuglément ce que les autres peuvent nous dire de faire ou de ne pas faire. Il nous conduit à une paix intérieure profonde, à mieux nous mettre en relation avec les autres et à découvrir la contribution unique au monde qui correspond à notre vocation.

D’habitude les décisions ne tombent pas du ciel, mais tu peux compter sur Dieu pour te guider intérieurement.

DECISION

  • Prends une décision qui soit « ta » décision

Souvent, nous prenons des décisions pour plaire aux autres ou éviter leur désapprobation, ou encore pour avoir du succès aux yeux du monde. Une approche plus authentique consiste à nous interroger : « Est-ce que cette décision me satisfait réellement ? Est-elle vraiment bonne pour moi et pour les autres ? Est-elle en consonance avec mes valeurs les plus chères ? » Il est bon de nous rappeler que nous ne pouvons pas tout avoir tout le temps ! Dire oui à une chose signifie dire non à une autre. C’est sans doute dur, mais avec notre oui, nous laissons la vie se déployer davantage en nous.

Ne pas prendre de décision est aussi une décision. Rester dans l’indécision dévore ton énergie.

SENTIMENTS

  • Écoute et harmonise ta tête et ton cœur.

Parfois, nous nous laissons entraîner avec enthousiasme… puis nous prenons peur face au défi que cela représente. Un mauvais pressentiment peut suggérer de prendre une autre voie, et notre raison peut émettre des doutes sérieux pour l’une ou l’autre solution. Bref, tout cela est parfois déroutant. Que faire ? Rester patients et permettre aux mouvements intérieurs, sentiments et pensées de se décanter jusqu’à ce que le calme revienne. Quand une décision est en accord avec le fond de notre cœur, nous sentons que « c’est bon pour moi ». Nous sommes alors pleins de courage et d’énergie. Nous trouvons la paix, et une paix qui dure.

Quelle option résonne plus profondément en ton cœur – même si c’est un défi pour toi ?

CONSEILS

  • Cherche quelques bons conseils.

Nous n’aimons pas que quelqu’un d’autre nous dise ce qu’il faut faire ! Mais nous avons un grand besoin d’écouter des personnes qui nous connaissent bien, qui ne désirent que le meilleur pour nous ou qui ont des connaissances et une expérience qui nous font défaut. De telles personnes peuvent nous aider à découvrir et à clarifier ce que nous désirons vraiment, si notre raisonnement est solide et si le choix que nous nous apprêtons à faire est en cohérence avec nos convictions essentielles. Souvent, ces personnes peuvent montrer des possibilités auxquelles nous n’avions pas encore pensé et que nous pouvons explorer.

Tes motivations vont devenir plus claires quand tu parleras à quelqu’un d’autre. Partager en confiance fait toujours grandir.

ALTERNATIVE

  • Imagine plusieurs options possibles.

Quand on a une décision à prendre, il est bon d’avoir une alternative réaliste, un choix entre deux possibilités a priori bonnes toutes les deux. En les comparant l’une à l’autre, nous pouvons nous demander :

– Quelle décision me rend plus paisible ?
– Laquelle est-ce que je désire au plus profond de moi ?
– Quelle décision met davantage en jeu mes talents ?
– Quelle décision est la plus sensée ?
– Quelle décision va aboutir à un meilleur service des autres ?

Pour poser un vrai choix, au minimum deux solutions plausibles sont nécessaires, sinon les dés sont pipés.

ENGAGEMENTS

  • Jette un coup d’œil sur les défis du monde.

Nous ne prenons pas nos décisions dans le vide. Nous sommes enracinés dans un espace-temps, dans une culture et une tradition religieuse spécifiques. Nos décisions ne sont pas uniquement tournées vers nous-mêmes : elles doivent prendre en compte ce moment et cet endroit précis où nous vivons ainsi que les besoins concrets de notre situation. Nous pouvons nous poser des questions comme : Quels besoins ou urgences est-ce que je perçois dans le monde et autour de moi ? Comment puis-je y répondre au mieux ? Et quand je serai vieux, qu’est-ce j’aimerais vraiment avoir fait de ma vie ?

Où a-t-on besoin de toi ? Où peux-tu aider le mieux les autres ? Où ta venue pourrait-elle rendre service ?

TALENTS

  • Apprends à reconnaître tes dons et compétences.

Prendre des décisions demande de nous connaître nous-mêmes. Ce processus dure toute la vie, mais quelques questions aident :
– Quels sont mes dons ?
– Quelles sont mes forces et mes faiblesses ?
– Qu’est-ce que j’ai en moi qui peut rendre le monde meilleur ?

Demander à d’autres les dons (ou faiblesses) qu’ils voient en moi aide aussi. Confirment-ils ce que je vois en moi-même ? Voient-ils des traits de ma personnalité que je n’ai pas vus moi-même ? Nous ne cessons jamais d’apprendre sur nous-mêmes.

Que sais-tu faire ? Qu’est-ce que tu aimes faire ? Quelles sont les qualités que les autres voient chez toi ?

RÊVES

  • Prends du temps pour regarder rêves et désirs.

Nos rêves sont enfouis dans les profondeurs de notre être, mais ils font partie de nous. Ils sont le reflet de nos espoirs pour nous-mêmes et pour le monde. Ils nous font découvrir nos aspirations les plus personnelles. Ils peuvent nous être inspirés par Dieu, et c’est en vivant à partir d’eux que nous pouvons devenir co-créateurs avec Dieu dans nos décisions. Pour savoir quels sont tes rêves, demande-toi ce qui te passionne réellement. Ne réponds pas trop vite à cette question, sinon ta réponse sera superficielle. Consacre beaucoup de temps à cette question, rumine-la, médite-la… Permets à la question de s’approfondir de plus en plus, jusqu’à ce que…

Dieu te parle à travers tes rêves, tes songes et tes désirs. Ose les suivre : ils te montreront le chemin !

 

 

logo_pdfPour télécharger cet écrit au format pdf

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Été 2017 : retraites à foison

e-retraite : Ecologie à partir du 5 juin 2017

Pour vous inscrire, modifiez votre abonnement avec le lien en bas du mail reçu de notre part : Modifier vos choix de e-retraites

 

Des retraites pour tous les goûts cet été

retraitesirlCet annuaire est unique au monde francophone européen. Il rassemble toutes les propositions de retraites en centres spirituels selon les Exercices Spirituels en France, Belgique et Suisse.

Il y en a pour tout le monde (des “experts” au “grand débutant”), toutes durées (de une journée à 30 jours pour les gourmands !) et durant toute l’année. Bref vous n’avez aucune excuses de ne pas tenter l’aventure.

Si vos budgets sont un peu serrés, contactez les centres. Souvent ils ont une caisse de soutien afin que la question financière ne soit pas un obstacle.

>>> CLIQUEZ ICI pour accéder à l’annuaire <<<<

Pour nos “cousins” canadiens vous pouvez contacter le centre Manrèse à Québec.
Pour nos amis d’Afrique francophone, reportez vous aux site des Province d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.

 

Applis ‘Prie en chemin’ & ‘Vers Dimanche’ :
2 propositions gratuites sur vos smartphones

Chaque jour une méditation guidée d’un passage biblique de la liturgie…

Disponible sur navigateur : http://prieenchemin.org/accueil/
et sur smartphone Android et Apple “Prie en Chemin”

 

Pour goûter l’évangile de chaque dimanche durant toute la semaine…

Disponible sur navigateur : http://www.versdimanche.com/

et sur smartphone Android et Apple “VersDimanche”

2 : Une diversité de visages

2 : Une diversité de visages

2 : Une diversité de visages

L'Esprit Saint et la volonté de Dieu dans l’Histoire (Carlo Maria MARTINI)

Le cardinal Carlo Maria MARTINI (1927-2012), jésuite, a été professeur d’Écritures Saintes, recteur de l’institut biblique de Rome², puis archevêque de Milan, où il laissa une place privilégiée à la lecture et la méditation de la Parole de Dieu. En novembre 1980, il met sur pied l’école de la Parole, une proposition invitant les jeunes de son diocèse à se retrouver pour découvrir et méditer la Bible.

Il a écrit de nombreux ouvrages bibliques et de méditations pour des retraites.

Pour mieux le connaître, suivez ce lien.

Esprit Saint
Qui procèdes du Père et du Fils,
Tu es en nous, tu parles en nous,
Tu pries en nous, tu agis en nous.

Nous te prions de faire en nous
De l’espace pour tes paroles,
Pour ta prière,
Pour ton intelligence,
Pour que nous puissions connaître
Le mystère de la volonté de Dieu
Dans l’Histoire.

Nous ne te demandons pas
D’avoir accès à ce mystère
Comme si nous voulions pouvoir nous vanter
De notre science
Et de notre intelligence des temps,
Mais seulement pour agir
D’une manière digne du Seigneur,
Pour pouvoir nous consacrer plus totalement
Au service du nom et de la Gloire
De notre Seigneur Jésus Christ.

 

 

Carlo Maria MARTINI

 

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
  • Je me dispose sous le regard de Dieu, son regard qui m’aime et m’accueille tel que je suis.
  • Je lui demande la grâce de m’ouvrir à son Esprit , et de me laisser guider par lui pour mieux comprendre comment et où le servir, selon son désir.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Je lis lentement cette prière à l’Esprit Saint, laissant les mots me dire sa présence agissante en moi et dans notre Histoire, aujourd’hui comme hier. Je m’arrête aux demandes, je les laisse élargir mon désir et mon attention et je les redis en les goûtant : Faire en nous de l’espace – avoir accès à ce mystère… pour agir… pour se consacrer totalement.
  • Je fais mémoire des situations actuelles du monde qui me heurtent, m’interrogent et suscitent en moi doutes, révoltes et sentiment d’impuissance.
  • Je redis des paroles ou des mots qui me fortifient et m’ouvrent à un chemin de confiance : Tu es en nous… tu agis en nous…

Pour terminer…

  • Je parle à Dieu comme un ami parle à un ami. Je peux lui demander la grâce de m’en remettre à lui davantage en lui confiant mon désir de m’engager avec d’autres dans ce monde, à la manière de son Fils.
  • Je dis le Notre Père, en communion avec toute l’Église et l’humanité aujourd’hui.

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

 

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

(Ex 19, 1-8) L'alliance au désert

 Le désert, une montagne…
un peuple et Moïse…

Une rencontre avec Dieu

vous serez mon domaine particulier… vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte.”

Suivons cette alliance pour la vie.
(Visualiser cette proposition en plein écran)

Passez la souris sur les 5 temps à gauche du récit :

 

Source biblique : AELF

Pour imprimer la méditation

logo_pdf

cliquez ici

Les vendanges égyptiennnes - La tombe de Nakht (-1400)

Vigne, sarments, grappes, pressoir…
Le vin est prêt mais les outres sont-elles à la hauteur ?
Cliquez ici pour télécharger la méditation guidée de cette œuvre.
Cliquez ici pour voir l’animation en plein écran.

Cliquez sur les points en bas à gauche de l’image pour avancer.

Beethoven revisité

Beethoven composa la Symphonie n°7
dans les années 1811-1812.
C’est une œuvre où le rythme,
plus que la mélodie, joue le premier rôle…
Deux siècles plus tard, J. Hoarsley, pianiste de grand talent,
revisite cette œuvre.

Tradition ou trahison ? 

Je regarde cette vidéo une fois, peut-être deux.

  • Quels sentiments, quelles émotions m’habitent en regardant cette vidéo ?
De la musique
  • Quelle beauté et quelle invention que la musique ! Des notes qui se suivent et s’accompagnent; un rythme donné ; une émotion suscitée…
    Quelle place la musique a-t-elle dans ma vie ? A quel genre de musique suis-je le plus sensible ?
Une oeuvre grandiose
  • Parmi toutes les compositions et créations, certaines traversent le temps. Leur mélodie, leur rythme parlent à des gens de toutes générations, à travers les siècles. 
  • Qu’est-ce qui fait que, pour moi, une oeuvre peut traverser le temps et parler à toute personne?
Une oeuvre revisitée
  • Dans cette vidéo, le pianiste Joachim Hoarsley revisite le 2ème Mouvement de la Symphonie n°7 de Beethoven ; il met en exergue le rythme de l’oeuvre en l’associant à des rythmes de musique cubaine. Comment est-ce que je considère cette reprise  ? Est-ce pour moi de l’ordre du génie ou de la trahison ? 
  • Ce pianiste, en outre, n’utilise pas que les touches de son piano, mais aussi le bois, les cordes… tout ce qui constitue l’instrument : quel effet cela me fait-il ?  
  • Enfin, si maintenant je cesse de comparer l’oeuvre de Beethoven et cette reprise et si j’écoute et regarde sans jugement la manière dont le pianiste utilise tout son instrument, qu’est-ce que cela provoque en moi ? 

De tout ce qui m’habite à la fin de ce temps de prière, je parle au Seigneur…

 

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues.
Je peux les partager sur l’espace de la prière continue.