Topo#4 - Dieu m'aime comme je suis

A travers les topos précédents, nous avons pu noter le désir de Dieu de nous aimer, de nous voir à son image et ressemblance. Dans la relation avec Dieu, tout comme dans toute relation, l’image que l’on a de l’autre et l’image que l’on a de soi, impactent les réactions et les manières d’être. Et ces images se mêlent.
Quelle image ai-je de moi ? Qui suis-je ?

Comment est-ce que je me vois ?

Souvent nous nous définissons ainsi :

  • Je suis ce que j’ai : des biens, un travail, de la valeur…
    Pour exister je dois “avoir”. Que c’est lourd à porter ! Je suis tout le temps dans l’action, je dois produire, être efficace sinon je n’existe pas !
    C’est très fort dans notre société aujourd’hui : être rentable, efficace, produire. Sinon, à quoi je sers ?

  • Je suis ce que je montre de moi-même : apparence, paraître, superficie des choses
  • Je suis ce que les autres pensent de moi : les personnes autour de moi m’apprécient, alors j’ai de la valeur, je suis une personne bien. Les personnes ne m’apprécient pas, alors je ne vaux rien. Ma vie dépend de ce que les autres disent de moi : mes parents, les enseignants, mon chef, mes amies … Je dépends du regard que les autres portent sur moi. Que c’est lourd quand est posé un regard qui juge, exigeant où je ne me sens pas apprécié, ou bien quand je cherche l’appréciation des autres !

Inconsciemment, toutes ces définitions de ce que je suis, de ce qui justifie mon existence, ce qui justifie que je sois aimé, aimable… influent ma manière de voir qui est Dieu, et influent sur ma relation avec lui.

Comment Dieu me voit-il ?

Mais que dit Dieu de l’humain ?

« Dieu vit que cela était TRÈS BON » (Gn 1, 31) lors de la création de l’homme.

Dieu regarde l’homme et la femme, Dieu me regarde avec beaucoup d’admiration et il dit : Tu es très bon-beau, tu es très bonne-belle. Pas seulement beau, belle mais très beau et très belle !

Il y a d’autres passages dans la Bible qui nous disent comment Dieu nous regarde :

  • Isaïe 43,4 : « Tu as du prix à mes yeux, tu comptes beaucoup à mes yeux et je t’aime ».
  • Jérémie 31,3 : « Je t’aime d’un amour éternel ».
  • Isaïe 39,16 « Je t’ai gravée sur mes mains »;

Ce regard que Dieu a sur nous, sur moi, dit une vérité fondamentale : Je suis aimé, je suis aimable.

 Qu’est-ce que je dois faire pour cela ?

 Cet amour est un amour inconditionnel. Je n’ai rien à prouver, je n’ai rien à mériter tout m’est donné. Dieu, nous dit la première épître de st. Jean : « Dieu est amour » (1Jn 3,8).

La seule chose à faire c’est d’accueillir le don, de se laisser aimer, d’accueillir que Dieu m’aime, que je suis aimable. Car son amour est inconditionnel, sans condition !

Tel que je suis, je suis aimable aux yeux de Dieu. Vous pouvez peut-être penser qu’il a mauvais goût mais cela ne changera rien à l’affaire, vous ne changerez pas son choix, sa décision de vous aimer !

Quelle que soit l’idée que vous vous faites de vous-même, lui, Dieu ne changera pas d’idée : Dieu vous aime et vous êtes à jamais le disciple qu’il aime. Vous avez reconnu l’expression qui est en St Jean : « le disciple que Jésus aimait ». On ne dit pas le nom de ce disciple pour une raison simple : ce disciple c’est chacun de nous, et son prénom, c’est le nôtre.

Ce « sans condition » ne veut pas dire faire n’importe quoi : Dieu a pour nous un désir de vie, de bonheur, de nous voir adultes, responsable, libres… et c’est un travail. Mais son amour ne dépend pas de nous.

Avant toute chose, nous sommes
– désiré du cœur de Dieu
– d’origine divine sortant à chaque instant de ses mains, non pas le fruit du hasard destiné au néant mais le fruit d’une volonté aimante faite pour la vie éternelle.

Je suis vivant, debout, je peux marcher, regarder, écouter, sentir, toucher, goûter. Oui, je suis vivant et je peux goûter la vie.

Peut-être que je ne me sens pas un vivant, que je ne me sens pas capable de goûter la vie. Alors que faire ? Accueillir aujourd’hui cette parole de vie pour moi, y croire aussi si mon sentir n’est pas accordé à cette vérité. Entendre que je ne le sens pas aujourd’hui mais qu’elle reste vraie pour moi et je peux choisir de me mettre en route pour la faire mienne. Je peux demander au Seigneur la grâce de me voir, de m’accueillir, de m’aimer par Lui qui me voit comme très bon, qui m’accueille totalement, qui m’aime sans condition.

Cet amour est inconditionnel et je ne peux pas le changer même si je me suis éloigné de Dieu, même si je l’ai refusé, si parfois je vis comme s’il n’existe pas. Ce que Dieu a, il me le donne, ce qu’il est, il me le donne et quand je perds ce qu’il me donne à cause du repli sur moi, à cause de mon égoïsme, il continue de me le redonner. Souvent nous pensons que pour être aimé il faut être bien et que si je suis bien, je mérite l’amour. Par contre, si je ne suis pas une bonne personne, quelqu’un de bien, je ne mérite pas d’être aimé, je ne suis pas digne. Dieu nous dit : Non, je t’aime toi, quoi que tu fasses, quoi que tu penses de toi.

Rien, rien, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Jésus, le Christ qui est venu pour moi, qui s’est donné pour moi, pour nous. Laissons Dieu être Dieu, laissons-nous aimer par l’Amour.

Alors oui, je suis ce que j’ai, je suis ce que je laisse voir, je suis ce que les autres disent de moi, … en partie… mais je suis bien plus : je suis en genèse, en création, toujours, je suis espéré de Dieu, tout cela dans son regard d’amour. En un mot : je suis aimé !

Pas si évident de me laisser Aimer :

A travers ce que nous venons de décrire, nous voyons qu’il est parfois difficile de nous laisser aimer et d’y croire vraiment car nous ne croyons pas vraiment à notre valeur.

Mais cela vient également de l’image que nous avons de Dieu : peut-il vraiment m’aimer sans condition ? Peut-il vraiment m’aimer alors que je ne corresponds pas à son projet ?

Mais je peux aussi ne pas vouloir me laisser aimer totalement … Si Dieu est trop exigeant ? Si Dieu est étouffant selon l’image que je m’en fais ? Si Dieu ne me laisse pas libre ?… Il ne me sera alors pas facile de vouloir ou de pouvoir me laisser aimer par Lui.

Cela dépend également de notre expérience de l’amour … si nous avons eu une expérience d’un amour qui blesse, d’un amour qui étouffe… il sera difficile d’entendre que Dieu m’aime et qu’en plus je ne peux pas y échapper…

Notre relation à Dieu est influencée par nos images et notre expérience… nous pouvons demander au Seigneur de nous éclairer, de nous découvrir qui il est vraiment, comment il nous aime… A travers Jésus, nous découvrons que notre Dieu est humble, infiniment respectueux de notre liberté, infiniment accueillant, infiniment attentionné. Il nous attend, il nous espère, il nous aime et il est infiniment patient… Osons croire en Lui et le laisser être notre Dieu. Par un long regard sur Jésus Christ, nous pourrons le découvrir et nous découvrir nous-mêmes à travers son regard Créateur.

15 commentaires

  • Floryse

    Merci Jésus. Oui, j’accueille ton amour, même si j’en suis indigne. Dans tonregard d’amour je me sens grandir. J’ai tat fait des effort inutiles pour être ce que je croyais être et faire pour faire ta volonté. Que cela été futile! Il me sufit de me laisser aimer, telle que je suis, défauts et péchés y compris. Donne moi encore ta grâce
    pour grandir en Toi

  • Marguerite

    Merci pour cette Parole de Vie. J’ai toujours besoin d’entendre cet Amour inconditionnel de Dieu pour moi et qui me fait vivre. Merveilleux soutien.

  • Nicole

    Jésus tu m’aimes,merci! Aide-moi à me laisser aimer par Toi.Pendant cet Avent je désire de te rencontrer, de vivre au plus prêt de Toi. Jésus je t’aime et je crois que Tu m’aimes. Donne moi la grâce de cette vie avec Toi. Merci de me redire ce soir que Tu m’aimes telle que je suis. Demeurée avec Toi, voila ma joie. “Tu es mon Amour Seigneur, Tu es ma joie.”

  • Chagnaud Nicole

    Jésus tu m’aimes,merci! Aide-moi à me laisser aimer par Toi.Pendant cet Avent je désire de te rencontrer, de vivre au plus prêt de Toi. Jésus je t’aime et je crois que Tu m’aimes. Donne moi la grâce de cette vie avec Toi. Merci de me redire ce soir que Tu m’aimes telle que je suis. Demeurée avec Toi, voila ma joie. “Tu es mon Amour Seigneur, Tu es ma joie.”

  • Yves

    Mais qui est donc ce Dieu qui nous aime ? Comment le définir ?

  • annick

    Merci pour ce que ce que ce texte fait vibrer en nous
    cette folie de l’amour de Dieu
    cette violence de constater que l’amour n’est pas aimé
    cette puissance de sa consolation
    merci aussi pour le choix des photos du Petit Prince de son
    renard apprivoisé
    Je vais essayer de me laisser apprivoiser

  • Anonyme

    Bonjour,
    Dans ces six derniers mois, j’ai vécu un accident de voiture et la découverte fortuite alors d’un cancer, à cette « occasion » et aujourd’hui je vais bien.
    Oui, je me sens « aimée de Dieu ».
    C’est plus facile de se sentir aimé(e) quand les choses s’arrangent mais, même, sur ce parcours difficile, les rencontres merveilleuses que je fais, les invitations à plus de vie, me apparaissent comme des figures de Dieu qui me montre le chemin.
    Belle entrée dans un Avent qui aura encore plus de sens encore.

  • Marie-Françoise Ribette-Vignalou

    Accepter d’être aimée pour……rien, comme aux temps de nos fiançailles , quand nous ne nous connaissons pas encore , il faut bien le dire .
    Seigneur, donne-moi cette fraîcheur de cœur , cette humilité , cette simplicité .

  • Véronique

    Merci de ce beau texte qui met si bien en relief nos contradictions, nos ambivalences face à l’amour… comment accepter d’être dignes de l’amour de Dieu ? Ce texte m’accompagnera dans ma soirée.

  • Anonyme

    Marie de Bruxelles.mrci beaucoup pour le bon texte pour ouvrir ce moment de grâce. Dieu vous bénisse pour le bon travail. Merci en

  • Anonyme

    Grand merci pour ce beau texte qui me donne joie et courage de c’est lessez empoter dans cette imence de l’amour du père. Merci sue lseigneur

  • Claudette

    Merci pour ce beau texte, Oui c’est difficile de croire en l’Amour inconditionnelle de Dieu. Avec mes manques d’amour, de charité je ne mérite pas cet Amour. Mais il me prouve à chaque jour qu’Il m’aime. Chaque jour qu’il me donne est une preuve de son Amour. Si moi un être Humain je pardonne et continu d’aimer mes enfants que Dieu nous a confié malgré les souffrances que je vit je comprends maintenant l’Amour inconditionnelle de Dieu.

    Pardonne moi Seigneur Dieu mon manque de Foi, et viens au secours de mon manque de Foi

  • Noêlle

    Merci beaucoup pour ce beau texte .
    Cela éclaire ma route et me fait grand bien.

  • Roques Noëlle

    Merci pour ce beau texte à méditer souvent pour réaliser cet amour infini dont nous sommes aimés sans condition
    Noëlle Roques

  • Elizabeth

    Merci de nous donner la Parole à méditer.
    Merci de votre prière

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.