Les talents (Mt 25,14-30)

Voici une parabole qui, lue rapidement, pourrait mettre à mal nos images de Dieu : n’a-t-on pas affaire ici à un Maître comptable, dur, impitoyable ?…
Et si cette parabole nous invitait justement à réviser nos idées sur Dieu ?

 

C’est comme un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur remit sa fortune.
A l’un il donna cinq talents, deux à un autre, un seul à un troisième, à chacun selon ses capacités, et puis il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents alla les faire produire et en gagna cinq autres.
De même celui qui en avait reçu deux en gagna deux autres.
Mais celui qui n’en avait reçu qu’un s’en alla faire un trou en terre et enfouit l’argent de son maître.
Après un long temps, le maître de ces serviteurs arrive et il règle ses comptes avec eux.
Celui qui avait reçu les cinq talents s’avança et présenta cinq autres talents : Seigneur, dit-il, tu m’as remis cinq talents : voici cinq autres talents que j’ai gagnés.
C’est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai ; entre dans la joie de ton seigneur.
Vint ensuite celui qui avait reçu deux talents : Seigneur, dit-il, tu m’as remis deux talents : voici deux autres talents que j’ai gagnés.
C’est bien, serviteur bon et fidèle, lui dit son maître, en peu de choses tu as été fidèle, sur beaucoup je t’établirai ; entre dans la joie de ton seigneur.
Vint enfin celui qui détenait un seul talent : Seigneur, dit-il, j’ai appris à te connaître pour un homme âpre au gain : tu moissonnes où tu n’as point semé, et tu ramasses où tu n’as rien répandu. Aussi, pris de peur, je suis allé enfouir ton talent dans la terre : le voici, tu as ton bien.
Mais son maître lui répondit : Serviteur mauvais et paresseux ! tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que je ramasse où je n’ai rien répandu ? Eh bien ! tu aurais dû placer mon argent chez les banquiers, et à mon retour j’aurais recouvré mon bien avec un intérêt. Enlevez-lui donc son talent et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car à tout homme qui a, l’on donnera et il aura du surplus ; mais à celui qui n’a pas, on enlèvera ce qu’il a.
Et ce propre-à-rien de serviteur, jetez-le dehors, dans les ténèbres : là seront les pleurs et les grincements de dents.

Lire le récit

Je lis ce récit lentement, à haute voix si je peux. Je lis ce récit comme si je ne connaissais pas la suite. Et j’essaie de repérer en moi-même le jeu des émotions et sentiments. Espérance, joie, peine, difficulté, révolte… ? Qu’est-ce qui me traverse au fur et à mesure que je découvre l’histoire ?

 

 

2 commentaires

  • jean

    Seigneur , aide-moi à coopérer avec Toi dans l’évangélisation du monde .
    Toute Bonne Nouvelle que j’ai reçu de toi pendant toute cette année parfois à la manière de la parabole des trois serviteurs , tu es le juge pour tout ce que tu m’as donné mes bonnes et mauvaises actions !…
    Aide-moi à développer les dons que je reçois .

  • merci pour ces textes le jour de la toussaint doux jardin de fleur pour moi Claudette Dupont

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.