Moïse et la Terre Promise

Cette année, nous vous proposons de cheminer avec Moïse…

Toute cette année, nous avons choisi de cheminer ensemble avec la figure de Moïse, ce prophète étonnant, qui parlait avec Dieu comme un ami parle avec un ami, face à face. Figure centrale de l’Ancien Testament, il est celui à qui tous les croyants se référaient au temps de Jésus… mais le connaissons-nous bien ?

Mai : Moïse et la Terre Promise

Toute la vie de Moïse aura été tournée vers la quête d’une Terre promise par Dieu au buisson ardent. D’une terre étrangère à une autre terre habitée par des étrangers, Moïse conduit son peuple à travers le désert vers un pays qu’il ne foulera pourtant jamais des pieds

Pour télécharger le texte de cette vidéo en version PDF

 

 

 

7 commentaires

  • Anonyme

    Ce rappel: La Terre Sainte est la “Terre où Dieu est” me renvoi à l’actualité la-bas en Palestine … mais aussi ici: puisque dans chaque homme il y a Dieu! quelle responsabilité de le savoir … Puisse l’Esprit Saint nous donner ses sept dons pour que nous puissions co-laborer concrètement à l’avènement d’un monde transfiguré.

  • AnneLéa

    Merci beaucoup pour ce beau partage

  • Anne Brunot

    La vidéo rend le texte vivant. Suivre ainsi Moïse dans ses pérégrinations en un si court instant m’apporte un éclairage nouveau sur : – l’histoire du peuple hébreu ; – ma propre histoire ; – l’histoire de l’Humanité. Je comprends mieux aussi l’importance de Moïse dans la Bible, et pourquoi il y est fait mention de nombreuses fois, jusqu’à l’évènement de la Transfiguration.
    Soyez chaleureusement remercié de cet éclairage.
    Anne

  • Anonyme

    Merci. Nicole

  • Dans la misère de notre peuple de croyants, vous nous abreuvez en 3′ de pistes d’une grande richesse… La Bible pas avare de paradoxes…. Petits, grands… Moïse n’accède pas lui-même en Terre Promise mais y produit du fruit indirectement… Passage de l’esclavage à la liberté… etc. Chaque piste ouvre la voie à un déchiffrage, à un approfondissement spirituel…
    Mais demeure pour moi, ce constat de notre incapacité collective, notoire, à être témoin efficient, porteur d’engendrement au peuple.. Pas pour notre gloire mais pour être serviteur de Dieu au coeur d’un monde en grande souffrance, cherchant désespérément une parole qui structure, qui ouvre à la paix, à la joie et à l’espérance… Notre manque de pertinence m’effraie pour moi-même, pour les croyants que je côtoie, pour notre incapacité à transmettre, à déployer l’autre dans ce qu’il est appelé à être…
    Et les rares exceptions, sont souvent non reconnues et non stimulées dans leur croissance. Elles et ils ne peuvent rendre les services auxquels leur maturité spirituelle permettrait de les appeler… Cette maturité reste bien sûr à définir,..

  • Ditsch Francis

    Bonjour ,
    La vidéo que vous m’avez envoyée est très intéressante à écouter et je vous en remercie de tout coeur !

    Recevez mes meilleures salutations !
    Francis

  • Elisabeth Boudaoud

    Merci !

Répondre