Malt et Dorge - Faire ce que je veux !

Dorge est accompagnée de Malt, un sage et paisible tigre bleu.

Ensemble ils observent le monde et s’interrogent sur l’homme, la société, la vie…

Ce mois-ci Malt et Dorge interrogent notre capacité à être libre…

Je veux faire ce que je veux !

Malt et Dorge

© Marguerite Le Bouteiller – www.margueritelebouteiller.com

Cliquer sur l’illustration pour la voir en plein écran.

1. Je regarde une première fois cette petite bande dessinée :

L’histoire, les couleurs choisies, je lis le texte…

2. Puis je reviens plus particulièrement sur les textes :

Qu’est ce qui me vient à l’esprit ? Un souvenir, un sentiment, une question… Je reste avec ces impressions.

2. Enfin je contemple chaque dessin :

Les détails, ou ce qui est suggéré ; les couleurs, les harmonies et ruptures ; les mouvements ou attitudes… Je me laisse nourrir de ce que je contemple.

Quelques pistes de méditation :

Dans une bulle…
Au premier regard, Malt paraît bien occupé. Que fait-il sur sa tablette ? On ne nous le dit pas. Ce que nous pouvons percevoir en revanche, c’est son immobilité, son incapacité à communiquer avec Dorge et encore plus à la suivre : Malt est happé par son occupation.

Je fais mémoire de moments du quotidien où, comme Malt, je me laisse absorber par mes occupations, jusqu’à parfois me couper de mes proches.

Un contraste…
Pendant que Malt est immobile devant son écran, Dorge, elle, est en mouvement : elle sort de sa maison, elle va vers l’autre, elle donne et elle reçoit. On devine un dynamisme porteur de fruits. Sortir de notre confort, à la rencontre des autres, est une invitation très chère au Pape François.

Je me souviens d’une occasion où je me suis mis en mouvement. Quel était mon moteur ? Quels sentiments m’habitent à ce souvenir ?

Libre… De quoi ?
Sur la dernière vignette, Dorge prend les choses en mains : elle veut faire réagir son ami. La réaction de celui-ci est de s’accrocher désespérément à ce qui lui est connu, facile, confortable. Il se revendique libre… Libre de faire ce qu’il veut ? Sans doute. Mais en l’occurrence, libre de choisir ce qui l’enferme et l’enchaîne. Libre donc de renoncer à sa liberté… Quelle ironie !

Dieu me veut libre. Qu’ai-je envie de lui confier aujourd’hui à propos de ma liberté ?

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues dans la prière.

Pour télécharger le texte de cette méditation en version PDF

 

 

 

Répondre

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.