Le jeune mendiant - Murillo (1645)

Quelles sont les sources de l’engagement ?
murilllo-2a

Il faut parfois nous laisser toucher par des situations, retirer nos lunettes qui nous protègent d’une réalité choquante car comme le rappelle St Alberto Hurtado :
Le Christ erre dans nos rues dans la personne de tant de pauvres, souffrants, malades, jetés hors de leurs pauvres taudis[…] Le Christ n’a pas de foyer ! Ne pourrions-nous pas Lui en offrir un ?

C’est ce que nous propose Bartomomé Esteban MURILLO, peintre du XVII° siècle, âge d’or de l’Espagne quand il peint ce jeune mendiant.

Cliquez ici pour télécharger la méditation guidée de cette œuvre.

Cliquez sur les flèches pour avancer ou laissez le diaporama se dérouler.

3 commentaires

  • Anonyme

    Il faut regarder autour de soi avec un regard en quête, il ne suffit pas de faire du shopping en centre-ville!

  • Bonjour,

    Merci pour cette méditation contemplation, ainsi :
    Soit on s’identifie à cet enfant, soit on s’échange avec cet enfant, soit on entoure ou accompagne, nourit, loge, baigne et parfume cet enfant.

    Si on n’en a pas les moyens, on le fait en visualisation prière et signalisation au 115 (pour adultes) ou 119 (pour enfants) en discutant avec lui en attendant l’arrivée de ces secours.

    C’est beaucoup plus difficile avec des adultes qui sont depuis très longtemps sans domicile ou les enfants pris dans un réseau qui les exploitent. Seigneur veillez sur ceux. Amen.

    En tant que personnes fragilisées par l’âge ou la maladie, notre allure nous permet de mieux les voir, les voir comme disent les naavi dans avatar “je te vois”, mais notre capacité d’assistance est limitée et trouver un relai est souvent encore plus difficile car les gens sont pressés, nous même sommes pressés du fait qu’on est ralentis.

    Seigneur, puissent des êtres être libres d’incarner votre Amour et votre compassion, votre sagesse et votre équanimité à la rencontre d’autrui dans sa misère ou son adversité.

    Amen.

Répondre à CHARIGNON Annuler