Prier en faisant ses valises

Où ? Chez soi    Quand ? Avant un déplacement de plusieurs jours

Durée ? 15 minutes ou plus…

valise-3

Vacances, affaires, réunions de famille… les motifs de déplacement sont nombreux. Au moment de faire ses valises, on pense à mille choses : la météo, les activités prévues… et tout ce qu’il ne faut pas oublier.
Et si l’on faisait de la préparation des valises un temps de rencontre avec le Seigneur ?

 

 1- Sous le regard du Seigneur

“Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ; tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin tu pénètres mes pensées”. (Psaume 138)

Au moment de préparer mes valises, je prends un bref instant de silence, un temps de respiration profonde durant lequel je prends conscience de la présence du Seigneur : Il est celui qui m’accompagne. Il connaît mes pensées : de joie à l’approche des vacances, mais aussi peut-être de crainte et d’appréhension à la perspective d’un temps que je ne maîtriserai pas tout à fait.

Sous son regard, je me dépose entièrement : j’accueille les pensées, les émotions qui me traversent, et je les confie au Seigneur. Avec le psalmiste, je peux redire le verset du psaume 138, ou bien laisser monter les paroles telles qu’elles jaillissent de mon cœur.

2- Prier avec les personnes

En préparant mon sac, des pensées me traversent. En me projetant dans le lieu vers lequel je vais, je vois des paysages ou des maisons, j’imagine le temps qu’il fera, je vois des visages : plus ou moins connus, plus ou moins souriants… Suivant le type de séjour que je vais vivre, je vais retrouver du connu ou me lancer dans l’inconnu. Quels sentiments me traversent ? Quels visages s’imposent à moi ?

Je prends le temps de nommer tout cela, et je confie au Seigneur les personnes que je vais retrouver, croiser ou rencontrer.

3- Prier avec mes affaires

À mesure que je remplis ma valise je prends la mesure de ce que j’estime nécessaire d’emporter. Je peux faire de ce temps un temps d’intercession : une prière pour toutes les personnes qui ont contribué à la fabrication et à la vente de ces différentes affaires ; une prière pour toutes les personnes sur les routes, contraintes, parfois, de laisser derrière elles de nombreuses choses qu’elles auraient aimé emporter.

Dans le souci que j’ai de ne rien oublier de nécessaire, je me tourne vers le Seigneur, et je dialogue avec lui : quel espace est-ce que je lui laisse pour me laisser surprendre ? Quel geste concret, quel espace dans ma valise pourrais-je matérialiser pour signifier l’ouverture que je désire vivre : l’accueil de la nouveauté – et donc de la présence du Seigneur – instant après instant ?

Au moment de boucler ma valise, prêt-e au départ… ou au retour, je peux unir ma voix à celle de Marie et chanter au Seigneur mon Magnificat.

 

 

logo_pdfPour télécharger cet écrit au format pdf

2 commentaires

  • merci
    cela rappelle que ce n’est pas seulement pour prendre : du bon temps, du soleil , du repos, des services que nous sommes en vacances mais effectivement pour renouer avec soi même avec les autres avec l’amour, le silence . redonner une chance à la simplicité, au jeu, à la douceur de nous surprendre et nous combler.

  • Alix Teillard

    Merci
    Tres belle invitation à vivre l instant present sous le regard de Dieu

Répondre