Je ne sais pas où je vais - Thomas Merton

01merton-large
Thomas Merton
(1915 – 1968) était un moine cistercien-trappiste américain.

Écrivain spirituel, poète et militant social.

Pour en connaître davantage sur Thomas Merton, rendez-vous ici.

 

Seigneur, mon Dieu,
je ne sais pas où je vais,
je ne vois pas la route devant moi,
je ne peux pas prévoir avec certitude où elle aboutira.

Je ne me connais pas vraiment moi-même
et, si je crois sincèrement suivre ta volonté,
cela ne veut pas dire que je m’y conforme.

Je crois cependant que mon désir de te plaire te plaît.
J’espère avoir ce désir au cœur en tout ce que je fais,
et ne jamais rien faire à l’avenir sans ce désir.

En agissant ainsi
je sais que tu me conduiras sur la bonne route,
même si je ne la connais pas moi-même.

Je te ferai donc toujours confiance.
même quand j’aurai l’impression que je me suis perdu
et que je marche à l’ombre de la mort.

Je n’aurai nulle crainte car tu es toujours avec moi
et jamais tu ne me laisseras seul dans le péril.

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
    Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je demande la grâce de me laisser sauver par le Christ.

Puis…

  • Je lis cet écrit lentement, paragraphe par paragraphe, en laissant les mots et les images résonner en moi.
  • Puis je me demande :

Quelles images ou quels mots me touchent le plus ?
Quelles paroles pour aujourd’hui ai-je envie de laisser résonner en moi ?

C’est une prière…

  • Le priant y est honnête, il confesse ses limites, sa non-toute-puissance (je ne me connais pas vraiment moi-même…). Dieu seul nous connaît réellement…
  • Et en même temps au milieu, il y a ce terme de “désir” qui est le cœur de la quête de la vie.
  • Enfin, la prière s’ouvre sur une totale confiance en Dieu.

Et moi, quelle prière ai-je envie d’adresser au Christ ? Quelles sont mes limites, quel est mon désir, je redis ma confiance en son amour, cet amour qui est le prisme par lequel il nous contemple et nous aime. Je lui parle avec mes mots…

Pour terminer…

  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

logo_pdf

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

2 commentaires

  • Merci
    Peut on trouver un confesseur en ligne ici, un prêtre ?
    Cordialement
    VP

    • Notre Dame du Web

      Bonjour,
      Il n’est pas possible de se confesser en ligne ou par téléphone. Le droit canon s’y oppose car rien ne vous assurerait de la validité du sacrement.
      Le plus simple est d’aller dans la paroisse la plus proche de chez vous.
      Grégoire pour NDWeb

Répondre à PAIVA DIAS Annuler