Le lavement des pieds - Jean 13

Un Dieu vient se mettre à genoux devant moi pour me laver les pieds. Une invitation à me laisser aimer…
Lavement-pieds-RembrandtAvant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.
Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote,  l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.
Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? »
Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. »
Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. »
Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »
Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

Quelques pistes de méditation pour entrer dans cet évangile:

J’ouvre mon cœur au Seigneur qui m’attend depuis toute éternité. Je lui demande la grâce d’avoir tout mon être tourné entièrement vers lui pendant ce temps de prière.

Je lis une ou deux fois cet évangile. Je me laisse toucher par un mot, une phrase. Je demande au Seigneur de m’ouvrir toujours plus à l’amour dont il me veut me combler.

logo_pdf
 Télécharger cette méditation biblique

2 commentaires

  • huguette

    Je viens de revivre le jeudi saint grâce à vous merci de me rappeler combien Dieu s’est abaissé simplement par amour… merci de m’aimer mon Dieu, aprends moi à t’aimer et à te servir

  • CHARIGNON

    C’ est une règle d’ hygiène qui reste toujours valable aujord’hui , me- dis-je en me mettant de la pommade anti- fungique entre les orteils(contre la mycose attrapée sans doute dans le vestiaire de la piscine);pourtant des femmes de ménage passent la raclette de temps entemps: mais peut-etre pas assez:le + souvent noires, peut- etre musulmanes: c ‘est choquant ce boulot! faudra que je leur parle ,la prochaine fois.

Répondre à CHARIGNON Annuler