La demande des fils de Zébédée (Mc 10, 35-45)

Après que Jésus eut annoncé sa Passion pour la 3ème fois à ses disciples, Jacques et Jean s’approchent et lui font une demande. La réponse de Jésus les déroute : ce n’est pas leur chemin à eux qu’ils sont appelés à suivre, mais celui du Christ… Et moi, sur quelle route est-ce que je désire marcher ?

Cette proposition en plein écranTélécharger le PDF

Passez la souris sur les 6 temps au dessus du récit :

3 commentaires

  • élie somot c-3d.fr

    Ne nous installons pas dans une supériorité dérisoire car tout nous est donné par Celui qui nous engendre… Merci, Seigneur, par cette médiation biblique, de m’ouvrir à cette prise de conscience et à cette demande de grâce…
    Donne-moi, Seigneur, de ne pas “m’établir” en fierté et en orgueil pour mes actes…. mais de demeurer humble apprenti, plein du désir de te suivre pour demeurer serviteur en toute chose et en tout instant… Car, sans Toi, je ne suis rien, et sans une humilité pleine et entière, j’ouvre mon for intérieur au malin qui me saisit dans mes fragilités… Oui, sans Ta présence, je n’ai pas d’existence sinon celle de nuire au dessein de la Trinité pour toute l’humanité… Amen

  • élie somot c-3d.fr

    Fais simplement que je sois ton humble serviteur en toutes circonstances… Car c’est Toi, Seigneur, qui m’ouvre à la vie, qui m’apprend à être disponible selon ton dessein, à ceux que tu me donnes de croiser sur le chemin… Tu n’as de cesse, Seigneur, de nous appeler à notre dignité d’enfant du Père… Je m’offre à Toi, chaque jour, pour me laisser émonder… Bénis es-tu mon Dieu pour te soucier de tout être humain et pour l’appeler sans cesse à la vraie vie… Ma joie est profonde même si ma douleur l’est tout autant devant les souffrances de l’humanité.
    Oui, je sais, Seigneur, tu es l’agneau immolé qui continue à se livrer au monde pour le sauver, dans l’attente de notre consentement à nous laisser engendrer par Toi. Me voici devant Toi, sans condition. Je sais Seigneur tout ce que tu as déjà fait pour moi alors que je n’étais rien et que je suis à peine plus.

  • jean

    Fais que je marche Seigneur aussi dur que soit le chemin , je veux te suivre jusqu’à la croix . Viens me prendre par la main . Marcher sur les traces de jésus , c’est d’accepter , comme lui de donner sa vie . En route vers le pèlerinage avec le Christ vers le Père .

Répondre à élie somot c-3d.fr Annuler