Tu es le feu de l'amour embrasé - Mère Teresa

 madre-teresaMère Teresa (1910-1997) a essayé de témoigner par toute sa vie de l’amour des plus pauvres. Invitée par le Christ à être “sa lumière” auprès des personnes vivant dans les ombres de l’exclusion et du délaissement, elle choisit résolument de se mettre au service des autres. Dans cette prière, elle révèle quelque chose du combat que chacun de nous traverse lorsqu’il s’agit de choisir d’être porteur de la lumière du Christ.

Pour mieux connaître Mère Teresa, vous pouvez suivre ce lien.

 

Seigneur, quand je suis affamé, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de nourriture.

Quand j’ai soif, envoie-moi quelqu’un qui ait besoin d’eau.

Quand j’ai froid, envoie-moi quelqu’un à réchauffer.

Quand je suis blessé, donne-moi quelqu’un à consoler.

Quand ma croix devient lourde, donne-moi la croix d’un autre à partager.

Quand je suis pauvre, conduis-moi à quelqu’un dans le besoin.

Quand je n’ai pas de temps, donne-moi quelqu’un que je puisse aider un instant.

Quand je suis humilié, donne-moi quelqu’un dont j’aurai à faire l’éloge.

Quand je suis découragé, envoie-moi quelqu’un à encourager.

Quand j’ai besoin de la compréhension des autres, donne-moi quelqu’un qui ait besoin de la mienne.

Quand j’ai besoin qu’on prenne soin de moi, envoie-moi quelqu’un dont j’aurai à prendre soin.

Quand je ne pense qu’à moi, tourne mes pensées vers autrui.

Tu es le soleil éclaté de l’amour du Père,
Tu es l’espérance du bonheur éternisé
Tu es le feu de l’amour embrasé.

Que la joie de Jésus soit force en nous
Et qu’elle soit, entre nous, lien de paix, d’unité et d’amour.

 

Mère Teresa

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
  • Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je demande la grâce de laisser ces mots me toucher intérieurement.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Je lis cet écrit lentement, paragraphe par paragraphe, en laissant les mots résonner et faire écho en moi.

Je prends le temps de noter une parole, un désir, une demande.

 Pour terminer…

  • Je parle à Dieu comme un ami parle à un ami. Je peux lui demander une grâce pour vivre ce qu’il m’appelle à vivre aujourd’hui.
  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

logo_pdf

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

 

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

Répondre