Ne cesse pas de lui dire :

Le Père Jean LafrPapillon MLance (1931-1991) ressentit dès le début de son ministère l’appel à une vie consacrée à la prière. Après un long temps dans une abbaye, il partagea ses découvertes spirituelles en France et à l’étranger en prêchant des retraites et en publiant des livres dont le leitmotiv est ce mot du Curé d’Ars : “L’homme est un pauvre qui a besoin de tout demander à Dieu.”

 

          Tu dois demander l’Esprit Saint au Père des lumières de qui vient tout don parfait (Jc 1, 17) et tu dois le demander à l’Église dans l’Eucharistie. Il vient d’en-haut pour illuminer ton cœur, te faire connaître le Père, te révéler le Fils et surtout t’introduire dans leur dialogue d’amitié. Ne cesse pas de lui dire : « Viens », car il est un hôte discret et délicat, et si tu méconnais sa présence, il ne s’imposera pas, mais te laissera à tes propres pensées.

         Guette le moment de sa venue, mais tu le surprendras difficilement. C’est un peu comme l’instant où tu tombes dans le sommeil, il échappe à ta conscience. Ainsi l’Esprit « souffle où il veut, et tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient, ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit » (Jn 3, 8). Il y a quand même des signes précurseurs de sa venue : soudain tu surprends ton cœur en « flagrant délit de prière » (Dom André Louf), alors qu’avant tu peinais durement pour prier. Tu comprends alors que la prière est un don. Elle n’est ni facile, ni difficile, elle est impossible ; mais quand elle t’est donnée, tu es payé de toutes tes peines et tu sais tout.

Les Pères parlent d’une certaine douceur ou d’une chaleur qui imprègne le cœur. Je n’ai aucun mot pour traduire l’intensité de cet échange tellement redoutable et secrètement tendre. J’ai même l’impression que ce dialogue se passe de mots : on se regarde, on désire s’étreindre et s’unir de toute l’ardeur de son cœur.

Jean Lafrance (1931-1991)
texte extrait de Quand vous priez, dites Père.

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
  • Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je demande la grâce d’accueillir pleinement son Esprit.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Je lis cet écrit lentement, paragraphe par paragraphe, en laissant les mots et les images résonner et faire écho en moi.    

Et moi, avec quelle ardeur est-ce que j’appelle l’Esprit Saint au cœur de ma vie ?
A quels signes est-ce que je le reconnais ?

Je prends le temps de noter une parole, un désir, une demande.

 Pour terminer…

  • Je parle à Dieu comme un ami parle à un ami.
  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

logo_pdf

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

 

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

Un commentaire à

  • Bertrand oecumene

    NDduWeb, merci de m’approfondir dans la relation avec le Seigneur. Je remarque que tous les jours , je ressens maintenant une paix et un calme bienfaisants. La joie sans objet est maintenant mienne. Merci.
    Que Dieu vous bénisse.

Répondre