Nous autres, gens des rues – Madeleine Delbrêl

Madeleine DelbrêlEn quête de vérité, Madeleine Delbrêl  s’est laissée saisir à vingt ans par ce Dieu dont la rencontre intime a été pour elle comme un “éblouissement”. Passionnée par l’évangile, c’est au coeur de la ville qu’elle décide de vivre pour Dieu dans une vie laïque en apparence tout ordinaire

(Vous pouvez en découvrir plus sur cette page).

 

Il y a des gens que Dieu prend et met à part.
Il y en a d’autres qu’il laisse dans la masse, qu’il ne “retire pas du monde”.
Ce sont des gens qui font un travail ordinaire, qui ont un foyer ordinaire ou sont des célibataires ordinaires. Des gens qui ont des maladies ordinaires, des deuils ordinaires. Des gens qui ont une maison ordinaire, des vêtements ordinaires. Ce sont les gens de la vie ordinaire. Les gens que l’on rencontre dans n’importe quelle rue.
Ils aiment leur porte qui s’ouvre sur la rue, comme leurs frères invisibles au monde aiment la porte qui s’est refermée définitivement sur eux.

Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté.
Nous croyons que rien de nécessaire ne nous y manque, car si ce nécessaire nous manquait, Dieu nous l’aurait déjà donné.

 

Madeleine Delbrêl (1904-1964)
texte extrait de Nous autres, gens des rues.

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
    Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je demande la grâce du désir de la foi.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Je lis cet écrit lentement, paragraphe par paragraphe, en laissant les mots et les images résonner et faire écho en moi.Qu’est-ce qui me rejoint et me touche davantage ?Je prends le temps de noter une parole, un désir, une demande.

 Pour terminer…

  • Je parle à Dieu comme un ami parle à un ami.
  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

logo_pdf

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

 

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

3 commentaires

  • Ghislaine Maire

    Avec plaisir-Ute

  • luc Yanick

    J’ai toujours eu un amour particulier pour Madeleine Je suis resté marquée par une lecture faite en courant j’ai été saisi par sa grande charité sa proximité sa liberté intérieure merci à vous qui restez fidèle à la charité et non à l’équipe comme elle le souhaitait

  • Elisabeth

    Nous autres, gens de la rue, croyons de toutes nos forces que cette rue, que ce monde où Dieu nous a mis est pour nous le lieu de notre sainteté.

Répondre à Elisabeth Annuler