O mon Dieu Trinité que j'adore... (Sainte Élisabeth de la Trinité)

Visage_d'Elisabeth_de_la_Trinité Élisabeth de la Trinité compose la prière sur la Trinité le 21 novembre 1904. Elle écrit cette prière trois ans après son entrée au Carmel de Dijon après avoir reçu le nom d’Élisabeth de la Trinité, qui imprègne sa vocation, Élisabeth signifiant « Maison de Dieu ».

Cette prière résume sa spiritualité : être une “louange de gloire” à Dieu.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur cette page.

 

Ô mon Dieu, Trinité que j’adore,
aidez-moi à m’oublier entièrement
pour m’établir en vous, immobile et paisible,
comme si déjà mon âme était dans l’éternité ;
que rien ne puisse troubler ma paix,
mais que chaque minute m’emporte plus loin
dans les profondeurs de votre mystère !
Pacifiez mon âme, faites-en votre demeure aimée
et le lieu de votre repos ;
que je ne vous y laisse jamais seul,
mais que je sois là tout entière,
tout éveillée en ma foi, tout adorante,
toute livrée à votre action créatrice.

Ô mon Christ aimé, crucifié par amour,
je voudrais vous aimer… jusqu’à en mourir.
Mais je sens mon impuissance
et je vous demande de me revêtir de vous-même.
Venez en moi comme Adorateur et comme Sauveur.
Ô Verbe éternel, Parole de mon Dieu,
je veux passer ma vie à vous écouter,
je veux me faire tout enseignable afin d’apprendre tout de vous ;
puis à travers toutes les nuits,
tous les vides, toutes les impuissances,
je veux vous fixer toujours
et demeurer sous votre grande lumière.

Ô feu consumant, Esprit d’amour,
survenez en moi
afin qu’il se fasse en mon âme
comme une Incarnation du Verbe ;
que je lui sois une humanité de surcroît
en laquelle il renouvelle tout son mystère.

Et vous, ô Père,
penchez-vous vers votre petite créature,
ne voyez en elle que le Bien-Aimé
en lequel vous avez mis toutes vos complaisances.

Ô mes Trois,
mon tout, ma béatitude,
Solitude infinie,
je me livre à vous…

(Prière d’Élisabeth de la Trinité)

 

Quelques pistes pour intérioriser cet écrit spirituel :

D’abord…

  • Je commence par déterminer le moment, le lieu et la durée de ma prière.
    Je me dispose sous le regard de Dieu, un regard qui m’aime.
  • Je demande à Dieu de mieux le connaître comme la Trinité agissante au cœur de ma vie.

Puis… à un moment où je suis disponible intérieurement, où j’ai du temps,

  • Je lis cet écrit lentement, en laissant les mots et les images résonner en moi.
  • Puis je me demande :

quelles images ou quels mots me touchent le plus ?
quelles paroles pour aujourd’hui ai-je envie de laisser résonner en moi ?

Je choisis quelques paroles que je répète, que je rumine, tant qu’elles me donnent du goût.

  • Quelle prière ai-je envie d’adresser à Dieu aujourd’hui ? Au Père, au Fils ou à l’Esprit. Je lui parle avec mes mots.

Pour terminer…

  • Je redis le Notre Père, en communion avec toute l’Église.

 

logo_pdf

Pour télécharger cet écrit et les pistes en version PDF

Vous pouvez envoyer votre prière et commentaires concernant ce texte sur la page de la prière continue.

2 commentaires

  • Christian Blin

    Merci pour cette page et cette belle prière. Adéquation que la citation de Zundel avec cette prière, car c’est lui qui m’a fait découvrir que Dieu était trinitaire, et que ce n’était pas un mystère au point qu’il ne fallait pas en parler… Il en parle si bien !

  • Isabelle BL

    o mon Dieu Trinitaire, je vous remercie d’avoir comblé toutes ces âmes qui ont su s’ouvrir, telle une fleur épanouie, à votre Amour !
    O comme je voudrais, moi aussi, être revêtue de votre sainte robe de lumière et de paix !
    vous écouter dans le silence de mon cœur, aller vous chercher tout au fond de mon cœur tel un puits où se révèle votre odeur si parfumée de votre paradis céleste !
    aidez-moi à me relier de plus en plus à vous, mon Dieu 3fois Trinité, à me détacher de ce qui vous déplait en moi, afin en faisant le tri sélectif, je puisse vous donner ce qui est bon à recycler, ce que je dois jeter, et ce que je dois mettre dans votre cœur abondant de Miséricorde !
    apprenez-moi à connaître ce que j’ai le droit de faire, d’accepter,
    apprenez-moi à prendre la distance nécessaire afin d’entrer dans la compassion qui vous plait, afin de réconcilier les âmes endurcies par leurs souffrances intérieures,
    apprenez-moi à méditer vos paroles, afin qu’elles éclairent ma foi et allument l’étincelle de vie qui est en chacune de mes rencontres quotidiennes,
    apprenez-moi à marcher sur vos pas, afin de comprendre les mots, les phrases à dire lors des brises légères que je ressens !
    que votre paix inonde mon cœur, afin que je puisse la diffuser autour de moi !
    Amen

Répondre