Kit Spirituel 17 : Prier avec une mappemonde

Où ? Chez soi –  Quand ? Quand on veut – Durée ? 15 minutes ou plus…

Autres kits spirituels

 mappemondeIl y a quelque chose de fascinant dans les cartes et les planisphères.

Comme Ignace nous y invite dans les Exercices Spirituels,
voici quelques pistes
pour prier avec…
une mappemonde,
une carte,
un pays…

 

Comme pour tout temps de prière…

  • Je me réserve un moment, une durée, un lieu.
  • Au moment voulu, je me dispose devant le Seigneur en prenant conscience de sa présence à mes côtés.
  • Lentement je fais un signe de croix.
  • J’exprime à Dieu ce que je désire : mieux le connaître dans la diversité de la création et des êtres humains.

1ère piste : Prier avec une carte ou une mappemonde

carte_politique_du_monde

Vous pouvez la visualiser en plein écran (en cliquant dessus) ou bien choisir cette carte interactive (avec les noms des pays dans leur langue propre).

Après un coup d’œil global,

  • Je me laisse attirer par telle ou telle région du monde.
  • Je fais mémoire de ce qui s’y vit, de ce que ce pays, ces villes me suggèrent.
  • Et je confie cette situation ou ces personnes à Dieu.

Par exemple, le Tibet :
Sa résistance face à l’hégémonie chinoise, sa grande tradition spirituelle avec le Bouddhisme tibétain, le Dalaï Lama, le tremblement de terre qui a ravagé une partie de cette région en 2015, la ville de Katmandou refuge des hippies…

2ème piste : Prier avec l’histoire des cartes

En allant sur le site de la Bibliothèque Nationale de France, vous trouverez cette belle exposition de l’histoire des cartes depuis l’antiquité jusqu’à nos jours.
Parcourez les cartes et arrêtez-vous sur une d’entre elles. Elle témoigne d’une connaissance du monde à un moment, des espérances et des peurs aussi.

Par exemple, cette carte grecque du V° siècle avant Jésus Christ :

grec

On y voit que la méditerranée semble bien connues :
on reconnait bien l’Italie, la Grèce, la Turquie, l’Égypte…
Par contre, de la France ne paraît que Narbonne. Cette vision perdura jusqu’au XIV° siècle avec les grandes découvertes.

Notre prière peut se diriger vers ce qui se vit sur cette mer méditerranée, les espoirs de migrants, la douleur de naufrages, le désir d’une union européenne qui soit basée sur la solidarité etc.

3ème piste : Prier avec des cartes historiques animées

Une autre proposition est de prier à partir de l’histoire des cartes. En cliquant sur ce lien, vous avez accès à de multiples cartes animées, qui expliquent les conquêtes et laissent aussi entrevoir les drames qui se sont joués et se jouent encore.

Par exemple, Les Empires portugais et espagnols entre le XVI° et le XVII° :
commerce_triangulaireL’émergence d’une puissance économique portugaise, basée sur des comptoirs ; puis la production de bois, de canne à sucre qui entraîne un esclavage massif vers le Brésil etc… Ceci nous invite à prier pour ceux qui dirigent aujourd’hui ces puissances économiques (souvent de grands groupes internationaux), pour ceux qui continuent à être instrumentalisés dans les esclavages modernes, rendre grâce aussi pour la diversité des productions venant des quatre coins du monde etc.

4ème piste : Prier avec mes voyages

bonnetEnfin, je peux aussi faire mémoire des voyages que j’ai effectué, les villes traversées, prier pour les personnes rencontrées, les situations évoquées, les défis rencontrés…

Pour cela, je rassemble devant moi un objet rapporté, une carte postale, une photo et je laisse une prière monter du fond de mon cœur.

 

Pour imprimer le kit cliquez ici :

logo_pdf

3 commentaires

  • Henri Charignon

    J’écoute en ce moment des chants polyphoniques croates; un disque que j’ai acheté l’an dernier à Split ça m’élève vers ces magnifiqueséglises et en ce jour de l’Assomption je revois ces tableaux baroques au dessus des autels…

    Dobro jutro

  • Mademoiselle

    Depuis les Philippines ou nous réfléchissons en couple a une éventuelle vie d’expatriés dans ce pays pour quelques temps, je trouve cette initiative superbe et très aidante.

    Par ce “mur spirituel”, je confie les Philippins au Seigneur : tant les plus aisés qui se laissent entraîner dans la vie de sur-consommation a laquelle notre Pape et Notre-Dame du Web nous invitent a réfléchir cet été, pour la majorité des Philippins qui travaillent comme ils le peuvent en fonction des ressources dont ils disposent au service de chacun, et enfin pour les plus pauvres d’entre eux qui restent dignes malgré la vie de rue.

  • fabienne marcuz

    Merci pour cette belle proposition : prier avec les cartes, qui va m’accompagner tout l’été.

Répondre à Henri Charignon Annuler