La simplicité

simplicitéLa simplicité.

Voici un beau thème pour une chanson… mais c’est en image que Gaétan Roussel nous offre peut-être sans le savoir de belles pistes pour une prière en ligne !

Ouvrez grands vos yeux…
et vos oreilles !

 

Je regarde la vidéo :

Dans quels sentiments me met cette vidéo ?
Joie,  indifférence, frustration, enthousiasme… ?
Je prends le temps de recevoir ces émotions et de les nommer.

>>> Toujours existé et si compliqué

En faisant mémoire ou en relisant les paroles de la chanson (en bas de la page), des oppositions sautent aux yeux : compliqué/simplicité… Toujours existé/la chercher… Escarpé/effrayé/simplicité…

En entendant ce terme de simplicité, des pensées divergentes viennent à mon esprit,

  • peut-être des résistances, ou des résonnements tout prêts…
  • mais aussi peut-être son lot de désirs, d’envies, de rêves… d’une vie plus simple, de relations plus simples.

J’écoute ces pensées, et je peux les noter afin de voir celles qui ont du sens ou peu d’importance… Certaines sont peut-être irréalisables… d’autres par contre…

 >>> Des objets et des personnes

La simplicité qui m’est présentée dans cette vidéo revient à faire en sorte que rien de matériel ne m’empêche de rejoindre ou d’être rejoint par mon prochain. Cette simplicité est un chemin pour chacun d’entre nous.

Je confie mon propre chemin à Dieu, qui s’est fait proche dans la simplicité de mon quotidien.

>>> Un pas vers la simplicité

Cette vidéo certes caricaturale, souligne notre capacité d’accumulation.
Par l’imagination ou physiquement, je fais le tour de mon appartement, de mon bureau, de ma chambre, de mon garage et je contemple ces lieux.

Quel appel à la simplicité résonne en moi ?
De quoi puis-je délester, même très légèrement, mon quotidien pour être davantage en relation avec mon prochain ?

Je parle de tout cela à Dieu, et je lui demande la grâce d’accueillir son esprit de simplicité.

barre

Je lis les paroles de cette chanson :

C’est un paradis escarpé
Un oiseau que tout effraie
C’est rien mais c’est si compliqué… La simplicité

Ça parait toujours avoir existé
Combien de feuilles de cahiers
De ratures pour s’en approcher
C’est rien mais c’est si compliqué… La simplicité

Ça parait toujours avoir existé
Des heures entières à la chercher
A tenter de l’apprivoiser
Ça parait toujours avoir existé… La simplicité

Combien d’usure de désordre
D’aventure ou bien de contrôle
C’est rien mais c’est si compliqué… La simplicité

A la fin de ce temps de prière,
je note une ou deux choses qui me sont venues.
Je peux les partager sur l’espace de la prière continue.

Répondre