Kit Spirituel 16 : Prier en période d'examens

Où ? Chez soi ou dans une église- Quand ? Quand on veut – Durée ? 15 minutes ou plus…

Autres kits spirituels

 examensExamens, concours, entretiens professionnels…
Que nous-mêmes ou un de nos proches soit concerné,
c’est une véritable épreuve – dans tous les sens – à passer !

Préparé-e intellectuellement ou professionnellement,
le suis-je aussi spirituellement ?

Voici quelques pistes
pour prier en périodes d’examen

 

Avant les examens

Les examens approchent, le stress monte… Comment faire de mes examens une aventure à vivre avec le Seigneur ?

  • 1ère piste : je fais une relecture de mon parcours d’études ou de travail sous le regard du Seigneur 

Je fais mémoire du déroulement de l’année, des difficultés rencontrées, des personnes qui m’ont aidé-e : professeurs, amis, collègues.

Je demande au Seigneur de repérer sa présence dans tout ce que j’ai vécu jusqu’ici : le goût qu’il m’a donné dans mes études, mon travail ; le désir d’aller plus loin et de continuer ; le soutien qu’il m’a manifesté à travers telle personne, telle situation.

En le remerciant pour sa présence à mes côtés tout au long de ces derniers mois/semaines, je demande au Seigneur la grâce de passer l’examen « avec lui », dans la confiance.

 

  • 2ème piste : je prie avec un récit biblique

Il ne manque pas de récits bibliques qui m’indiquent que le Seigneur est présent à mes côtés en tout temps. Voici quelques propositions de méditation, à choisir suivant ce qui nous aidera le plus :

– « je suis avec vous tous les jours… » : telle est la promesse du Christ ressuscité à ses disciples. Je peux prier avec ce passage de Mt 28,16-20

– je reconnais le Seigneur présent au milieu de mes tempêtes intérieures, en priant le récit de la tempête apaisée, dans Mc 4,35-41

– je laisse le Seigneur me visiter et me donner sa force lorsqu’il m’envoie en mission, comme il l’a fait avec Gédéon dans Jg 6.

 

  • 3ème piste : je prie avec le chapelet, mon souffle, un rythme…

Ce type de prière aide à entrer dans la profondeur du silence, au cœur duquel s’effectue la remise de soi à Dieu, dans la confiance.

Je me reporte au kit spirituel n°9.

 

Pendant les examens

Je fais mémoire de la présence du Seigneur à mes côtés et je lui confie les autres candidats, les examinateurs, membres du jury et correcteurs, afin que nous donnions tous le meilleur de nous-mêmes, sous son regard.

 

Après les examens

Je remets au Seigneur ce que j’ai vécu. Je peux prier avec le psaume 22 : le Seigneur est mon berger, c’est lui qui me conduit.

 

Pour imprimer le kit cliquez ici :

logo_pdf

3 commentaires

  • Et, en fait, le terme méditation n’est pas réellement approprié pour la pratique du Chemin de Perfection car il suggère finalement l’idée de « quelque chose » sur quoi méditer, alors que dans ce Pur Etat tout est uniquement et à jamais l’intelligence Connaissante qui se voit clairement et purement. Il ne peut donc être question d’une méditation autre que de demeurer simplement dans la pure présence de l’ainseité. Amen.

  • Pardon pour les accords, c’est un copié collé dont je ne suis pas l’auteur. De cet état là prière est directe, on se signe et on remet tout entre les mains du Seigneur. Pour faire notre part avec sa bénédiction. “La nature de l’esprit” c’est celle de notre esprit à l’image de l’Esprit Saint. C’est un yoga, une union spirituelle. On est clair, conscient, vigilent, attentif, et soigné, le coeur ouvert, on prie pour demeurer ainsi à Son service. Amen.

  • Je n’ai pas toujours recours à une méthode particulière quand je médite. Je laisse simplement mon esprit s’apaiser et je m’aperçois, surtout lorsque je me sens inspiré, que je peux ramener cet esprit en lui-même et me détendre très rapidement. Je demeure assis tranquillement et me repose dans la nature de l’esprit. Je n’ai pas de doutes, je ne me demande pas si je suis ou non dans l’état « correct ». Il n’y a pas d’effort, mais seulement une compréhension profonde, une vigilance et une certitude inébranlable.

    Quand je suis dans la nature de l’esprit, l’esprit ordinaire n’existe plus. Nul besoin alors de maintenir ou de confirmer un quelconque sentiment d’existence : je suis, tout simplement, dans cette confiance fondamentale car de tout temps psaume 22. Et il n’y a rien de particulier à faire. De cet état le Seigneur me guide parfaitement car je suis alors réceptive à lui seul. Alléluia ! Amen.

Répondre