Appelés à la sainteté (LG 40)

Dans l’Église, tous les chrétiens, sont appelés à la sainteté selon la parole de l’apôtre : « Oui, ce que Dieu veut c’est votre sanctification » (1 Th 4, 3 ; cf. Ep 1, 4).

appeles-saintete1

Maître divin et modèle de toute perfection, le Seigneur Jésus a prêché à tous et chacun de ses disciples, quelle que soit leur condition, cette sainteté de vie: « Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48). Et en effet à tous il a envoyé son Esprit pour les mouvoir de l’intérieur à aimer Dieu de tout leur cœur, de toute leur âme, de toute leur intelligence et de toutes leurs forces (cf. Mc 12, 30), et aussi à s’aimer mutuellement comme le Christ les a aimés (cf. Jn 13, 34 ; 15, 12). Appelés par Dieu, justifiés en Jésus notre Seigneur, les disciples du Christ sont véritablement devenus par le baptême de la foi, fils de Dieu, participants de la nature divine et, par la même, réellement saints. Cette sanctification qu’ils ont reçue, il leur faut donc, avec la grâce de Dieu, la conserver et l’achever par leur vie. C’est l’apôtre qui les avertit de vivre « comme il convient à des saints » (Ep 5,3), de revêtir « comme des élus de Dieu saints et bien-aimés, des sentiments de miséricorde, de bonté, d’humilité, de douceur, de longanimité » (Col 3, 12), portant les fruits de l’Esprit pour leur sanctification (cf. Ga 5, 22 ; Rm 6, 22). Cependant comme nous nous rendons tous fautifs en bien des points (cf. Jc 3, 2), nous avons constamment besoin de la miséricorde de Dieu et nous devons tous les jours dire dans notre prière : « Pardonne-nous nos offenses » (Mt 6, 12).

appeles-saintete2

Il est donc bien évident pour tous que l’appel à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité s’adresse à tous ceux qui croient au Christ, quel que soit leur état ou leur forme de vie; dans la société terrestre elle-même, cette sainteté contribue à promouvoir plus d’humanité dans les conditions d’existence. Les fidèles doivent s’appliquer de toutes leurs forces, dans la mesure du don du Christ, à obtenir cette perfection, afin que, marchant sur ses traces et se conformant à son image, accomplissant en tout la volonté du Père, ils soient avec toute leur âme voués à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du Peuple de Dieu s’épanouira en fruits abondants, comme en témoigne avec éclat, à travers la vie de tant de saints, l’histoire de l’Église.

appeles-saintete3

À travers les formes diverses de vie et les charges différentes, il n’y a qu’une seule sainteté cultivée par tous ceux que conduit l’Esprit de Dieu et qui, obéissant à la voix du Père et adorant Dieu le Père en esprit et en vérité, marchent à la suite du Christ pauvre, humble et chargé de sa croix, pour mériter de devenir participants de sa gloire. Chacun doit inlassablement avancer, selon ses propres dons et fonctions, par la voie d’une foi vivante, génératrice d’espérance et ouvrière de charité.

Ainsi donc tous ceux qui croient au Christ iront en se sanctifiant toujours plus dans les conditions, les charges et les circonstances qui sont celles de leur vie et grâce à elles, si cependant ils reçoivent avec foi toutes choses de la main du Père céleste et coopèrent à l’accomplissement de la volonté de Dieu, en faisant paraître aux yeux de tous, dans leur service temporel lui-même, la charité avec laquelle Dieu a aimé le monde.

 

Ce passage est extrait de la Constitution dogmatique du Concile Vatican II sur l’Eglise, Lumen gentium, promulguée en novembre 1964.

  1. L’appel universel à la sainteté est-il une découverte pour moi ?
  2. Quelles images dirait la sainteté pour moi ?  Autour de moi, y a-t-il des visages, des manières de vivre… qui m’évoquent la sainteté ? Lesquels et  comment ?
  3. Quels sont les mots ou les expressions de ce passage sur lesquelles le Concile insiste pour que chacun-e entre davantage dans cette vocation. ? Sont-ils porteurs pour moi ?

 Appelés à la sainteté (LG40)
logo_pdf

10 commentaires

  • madeleine riviere

    Dans la liste des saints on trouve beaucoup d’hommes, et les quelques saintes sont des religieuses, des consacrées ou des reines …..
    Donc beaucoup de modèles pour ces personnes.

    Mais pas de simples femmes qui ont passé leur vie à aimer leur famille et a se dévouer à leur voisinage…. trop ordinaire !
    Je suis de cette catégorie de personnes.

    Quelquefois lors du décès d’une vieille personne,on entend dire ” c’était une sainte” mais c’est la voix populi, pas celle de l’Eglise…..

  • Odile

    La sainteté, pour moi c’est être petit et le rester, sans souhaiter constamment la grandeur, car c’est ce qui souvent nous fait tomber…

  • Monique

    En toute chose et à chaque instant, coopéré à l’accomplissement de la volonté de Dieu en laissant l’Esprit Saint agir en moi, me guider, accepter de tomber et recommencer, voilà ce qui pour moi est un chemin vers la sainteté.

  • katherine

    La sainteté est pour moi d’être honnête avec moi-même, d’accepter que Dieu me reçoive telle que je suis, sans tenter de me montrer “au-dessus ou en-dessous” mais comme je suis réellement, et de toujours tendre la main vers les autres quelles que soient leurs requêtes, de cheminer ensemble dans la lumière de Dieu.

  • Marie

    La sainteté pour moi c’est d’accepter et de croire que Dieu m’aime en tous sens comme je suis,telle que je suis sans que je sois parfaite car on ne peut être parfait,il n’y a que lui qui le soit. C’est avoir confiance sur son chemin et être bénéfique pour celui que l’on croise sur notre route.

  • Godart

    La sainteté pour moi, c’est de faire confiance à la présence de Dieu en moi chaque instant de ma vie.
    De me laisser porter et guider.
    D’accepter tout ce qui m’est donné de vivre en me reposant sur Lui.
    C’est à dire de prier chaque instant de le laisser agir en moi.
    Voir Dieu en toute chose.

    • anne

      Pouvez-vous donner un ex en pratique?Il ne s’agit nullement de curiosité: je suis seulement aussi bête que motivée depuis longtemps à apprendre à concrétiser dans ma vie vos 2 dernières lignes
      Anne

      • glb

        Bonjour,
        “Voir Dieu en toute chose” est une phrase issue de la spiritualité de Saint Ignace de Loyola, fondateur des jésuites et qui nous a légué les Exercices Spirituels. Cela revient à peu à peu transformer son regard sur le monde, sur notre entourage. La fréquentation des écritures et particulièrement des évangiles, nous mets à l’école de Jésus, de son Esprit Saint. Par exemple, c’est derrière un bâtiment, voir les personnes qui y travaillent, celles qui l’ont construit, les porter dans sa prière ; c’est se réjouir de la joie d’une personne qu’on croise, mais aussi compatir à des situations difficile. Car finalement, toutes ces personnes, toutes ces réalités sont demeures de Dieu.
        Bonne suite sur NDWeb.

  • Soufflet, Christine

    La sainteté, pour moi, ce serait d’accepter l’incompréhensible même quand il est contrariant, de garder le cap sur la confiance et de désarmer les peurs par un sourire tendre. Ce serait d’être toujours bénéfique aux autres sans en tirer orgueil.

  • Dugois, Christiane

    La sainteté pour moi c’est d’accepter l’inconnaissable et d’éviter de se croire saint.

Répondre