Je veux aller courir parmy le monde

Ce texte spirituel de Jean-Joseph Surin, jésuite (1600-1665) a été mis en musique à l’occasion du Jubilé 2006 « Amis  dans le Seigneur » de la famille ignatienne. Choisissez comme ce maître en vie spirituelle, de ne vivre que pour l’Amour.
Texte : Jean-Joseph Surin, jésuite.
Musique
: Dominique Degoul, jésuite


JJ Surin – Je veux aller courir parmy le monde

Paroles

Je veux aller courir parmy le monde
Où je vivray comme un enfant perdu,
J’ai pris l’humeur vagabonde
Après avoir tout mon bien dépendu.

Déchu d’honneur, d’amis et de finance,
Amour, je suis réduit à ta mercy,
Je ne puis plus mettre mon espérance
Qu’au seul plaisir d’être à toi sans soucy.

Ce m’est tout un que je vive ou je meure
Il me suffit que l’Amour me demeure

Pauvre et content, j’iray chercher fortune
Par un chemin que je n’ay jamais su
J’ay pour logis la campagne commune
Où je seray toujours le bien reçu.

Allons, Amour, allons à l’aventure
Avecque toi je n’appréhende rien,
Quelque travail que souffre la nature
Te possédant je seray toujours bien.

Je ne veux plus ni lettres, ni science,
J’aime mieux demeurer ignorant,
J’ai tout remis jusqu’à ma conscience,
Puisque l’Amour en veut être garant.

Si mes amis les plus chers m’abandonnent,
Si mes parents m’appellent insensé,
Je chanteray pour les biens qu’ils me donnent
Pourvu qu’Amour ne m’ait point délaissé.

Ce m’est tout un que je vive ou je meure
Il me suffit que l’Amour me demeure

Que s’ils me font un procès chez le juge,
Au lieu de voir mon bon droit défendu,
J’auray plaisir, et prendray mon refuge
A voir bientôt tout mon procès perdu.

Ô doux Amour en qui je me repose
Que tu m’as bien de soucy déchargé !
Perdre ou gagner m’est une même chose,
Depuis que l’Amour m’a changé.

J’aime bien mieux souffrir l’injuste blâme
De ces prudents qui craignent de périr,
Qu’en conservant trop chèrement mon âme
Ne rien risquer et de rien conquérir.

Je ne veux plus qu’imiter la folie,
De ce Jésus, qui sur la croix un jour,
Pour son plaisir perdit honneur et vie,
Délaissant tout pour sauver son Amour.

 

Après une épreuve psychologique et une nuit spirituelle de près de vingt ans, Jean-Joseph Surin (1600-1665), jésuite, reprend ses activités de prédicateur. Il est l’auteur de traités spirituels, de poésie, de cantiques et d’une abondante correspondance. Le cœur dilaté par l’amour de Dieu, Surin aimait l’aventure.
«  Je veux courir parmy le monde » a été longtemps chanté sur l’air populaire de « Amaylis, je renonce à vos charmes… » Cette nouvelle version reste dans un genre de musique populaire.

 

Texte : JJ SURIN, in Cantiques spirituels, I, V
Musique : Dominique DEGOUL, sj

4 commentaires

  • DELMEIRE Pierre

    Vous avez des chants magnifiques que j’aimerais écouter régulièrement et faire écouter à des amis .
    Est il possible de télécharger légalement ces chants ?
    Merci

  • gauthier

    super suoer

  • Priscille de Poncins

    Bonjour,
    pourriez vous m’indiquer comment racheter le CD du jubilé où figure ce chant car
    J’ai cherché sur internet et n’ai pas trouvé ?
    J’ai égaré le mien et son écoute me manque beaucoup.
    Merci
    Amie ds le Seigneur
    Priscille

  • cordelia de castellane

    J’aime beaucoup mais j’aurais aimé avoir le texte par écrit en plus. Merci a Notre Dame du web pour tout son travail

Répondre