Le Christ comme décision

 

Seigneur Jésus-Christ, je t’adore comme le Dieu éternel, comme le Seigneur de la Vie, de l’Histoire et de nos cœurs. Tu es la décision de ma vie, Toi et rien d’autre. Je confesse que Toi Jésus de Nazareth, homme pauvre et humble, Tu es la Parole éternelle, le glaive, qui contraint toute l’humanité à la décision.

Je confesse que Tu es la Parole par laquelle tout ce qui est créé a été créé. Tu es le Seigneur de la vie humaine et de ses mystères. À Toi est donné le jugement. Tu es le Juge au-dessus de toute législation humaine. Tu es le Logos mystérieusement à l’œuvre dans les esprits humains de tous le temps. Partout où quelque chose de vrai a été pensé, où quelque chose de beau a été formé, tu es là. En Toi seul réside toute beauté du ciel et de la terre…

Mais c’est encore la nuit. Tu es caché et le monde que Tu as fait ne veut pas Te reconnaître, ni Te recevoir…Toujours encore Tu es l’enfant caché dans ce temps du monde devenu sénile. Ton humble venue dans la chair est crédible, mais elle ne force pas à croire. Car Tu es encore enveloppé dans les voiles de l’histoire terrestre. Tu es encore mis dans la contradiction dans le scandale de ta mort sur la croix. Tu es caché dans le sein de l’Église visible et muet dans le silence de ton sacrement. Le monde ne Te reconnaît pas, il ne Te voit pas et lorsqu’il Te voit, Te méprise ou Te repousse négligemment.

Mais à toi, ô Seigneur caché de toute chose, je dis le courageux oui de la foi en Toi. Si je Te confesse, je suis à Tes côtés, Toi le Roi rejeté de ce monde, le méprisé de cette histoire terrestre, le grand inconnu de sa propre création…Lorsque je dis ce oui croyant, il doit alors pénétrer les profondeurs de mon cœur tel un glaive. Je dois alors tomber à genoux devant toi et dire: je dois changer ma vie. Il me faut d’abord devenir un chrétien. Toi, ô Christ, Tu dois être l’ultime, le secret, le sens qui façonne de manière toujours neuve la vie de mon existence terrestre.

À Toi donc ô Jésus Messie, Christ du monde, je t’offre mon cœur. Je t’adore, car Toi seul es Saint, Toi seul es Seigneur, Toi seul es le Très Haut : Jésus le Christ, avec le Saint Esprit, dans la gloire du Père. Amen !

Hugo Rahner sj

 

Pour télécharger une version texte de cet écrit (au format RTF), cliquez ici.

Répondre