Béatitudes de l'ordinaire

Quelques consignes pour aider à vivre avec plus de joie et de liberté ! Les béatitudes made in XXI°

Consignes du temps ordinaire
qu’on signe d’une vie d’ordinaire
bien remplie, trépidante, un zeste impatiente.

Paradoxes du parcours quotidien
par avance sanctifié
dans sa banalité
dans sa simplicité.

Consignes du Seigneur de l’ordinaire
qui vient sans extra ordinaire :
Ou si peu, en passant !

Vis le temps dans l’instant
et par ce moment
dévoile l’entre-temps du Dieu toujours présent.

Consignes de Jésus fait homme
les signant de sa vie.
paraphant l’incroyable,
l’inouï
dans l’écartèlement de la Croix
tendue comme l’arc entre ciel et terre
tissant réseau entre frères humains.

Heureux, dit-il,
En marche, debout, en partance.
Et il pèse ce mot,
goûtant sa vigoureuse sonorité,
pressentant les potentialité à déployer.
Heureux de grand bonheur
Heureux à mon image
si brisant tes identités tronquées
– tes abris, tes bannières –
tu creuses, sous tes aridités :
Je ferai en toi jaillir la source vive en hauteur, en profondeur
Elle s’élancera jusqu’au plein ciel du Royaume.

Heureux à mon image
si gardant mon visage au secret de ton cœur
–ma vie blessée
et mon corps broyé, sans âge –
tu discernes l’homme vrai, sans fard, en ce frère bafoué
Je te saisirai en moi.
Je te reconnaîtrai
prodigue du Royaume,
communiquant sa Béatitude.

Consignes pour tes temps ordinaires
l’élan de tes printemps,
la glace de tes hivers.
Je les signe de mon corps
ce corps donné
Royaume où reposer
et se réjouir , le cœur dépossédé.

 

Mireille HUGONNARD
30.01.2005

 

Pour télécharger une version texte de cet écrit (au format RTF), cliquez ici.

3 commentaires

  • réal boucher

    bienheureux qui sait l’entendre
    *je te donnerai à boire*
    une eau vive plein bonheur
    je tends toujours l’oreille
    mes yeux cherche pareille source

    bienheureux qui sait le reconnaître
    *j’avais faim soif j’étais nu esseulé
    en prison, hors église, athée*
    tu es venu tu m’as visité*
    par toi j’ai connu le bonheur

    bienheureux qui sait voir son image
    *à son image et ressemblance*
    homme et femme il nous créa
    pour bâtir royaume d’humanité
    jusqu’au plein ciel du beau bien vrai

    bienheureux qui sait en vivre
    *Je suis le chemin la vérité et la vie*
    partager la même croix
    souffrance détresse de notre monde
    *qui vient à moi je l’accueillerai*

    bienheureux *je te saisirai en moi*
    *prodigue du Royaume*
    un éternel printemps t’y attend
    royaume du dernier repos
    rendez-vous bonheur à partager

    Réal ce 2012-11-25

  • jeanine

    Vis le temps dans l’instant
    et par ce moment
    dévoile l’entre-temps du Dieu toujours présent

    Merci Seigneur de nous redire cette grande réalité

  • Maria Rueda

    Merci Jesus!

Répondre